1 min de lecture Fiscalité

Impôts : plus de la moitié du gouvernement a eu un redressement fiscal en 2018

En 2018, 21 dossiers de membres du gouvernement ont été transmis à la justice par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique.

La photographie officielle du gouvernement Philippe III le 17 octobre 2018
La photographie officielle du gouvernement Philippe III le 17 octobre 2018 Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
cassandre
Cassandre Jeannin Journaliste

Il faut croire qu'à l'heure où les Français terminent leurs déclarations d'impôts, le gouvernement ne donne pas l'exemple. En effet, 21 dossiers fiscaux de membres du gouvernement ont dû être rectifiés, selon un rapport de la Haute autorité publique pour la transparence de la vie publique, révélé par le Canard enchaîné. Sur 35 membres au total, ça représente quand même 60 % du gouvernement.

Les responsables politiques dans le viseur ont été "nommés en 2017 et durant le premier semestre de 2018", précise le rapport. "À l'exception d'un cas, tous les contribuables concernés étaient de bonne foi", souligne la Haute autorité. "Le rappel moyen demandé par dossier a été de 10.788 euros et les pénalités moyennes ont été de 11.930 euros", indique l'institution. 

Il n'y a donc qu'un seul membre du gouvernement qui n'a pas respecté "ses obligations fiscales" en 2018. Les regards sont notamment tournés vers Laura Flessel, ancienne ministre des Sports, qui a démissionné en septembre dernier. C'est la première fois qu'un "cas d'information pour non-respect, par un ministre, de ses obligations fiscales", a été recensé par la Haute autorité depuis sa création en 2013, après l'affaire Jérôme Cahuzac

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fiscalité Gouvernement Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants