1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Montebourg veut bloquer les transferts d'argent vers les pays qui ne rapatrient pas et indigne à gauche
2 min de lecture

Montebourg veut bloquer les transferts d'argent vers les pays qui ne rapatrient pas et indigne à gauche

INVITÉ RTL - Face à une France qui "ne sait plus intégrer", Arnaud Montebourg propose de "taper au portefeuille" en bloquant tous les transferts d'argent privé vers les pays qui refusent de rapatrier leurs nationaux frappés par une mesure d'exclusion du territoire.

Arnaud Montebourg était l'invité du Grand Jury RTL - LCI - Le Figaro
Arnaud Montebourg était l'invité du Grand Jury RTL - LCI - Le Figaro
Crédit : RTL
Le Grand Jury d'Arnaud Montebourg
00:55:02
Le Grand Jury d'Arnaud Montebourg
00:55:03
Benjamin Sportouch - édité par Nicolas Barreiro

Dans son dernier livre intitulé L'engagement, Arnaud Montebourg traite largement du sujet de l'immigration. "La France doit contrôler qui entre chez elle", au risque de voir s'installer un "chaos", écrit-il dans son ouvrage. Invité du Grand Jury RTL - LCI - Le Figaro, le candidat à la présidentielle maintient ses propos et souhaite sanctionner les pays d'origine des personnes visées par une mesure d'expulsion en France.

"L'immigration doit être regardée en face. Elle a fonctionné depuis des siècles dans notre pays", assure Arnaud Montebourg, mais "aujourd'hui, on ne sait plus intégrer. Je défends l'intégration ou rien". Selon lui, "la machine à intégrer" doit se baser sur plusieurs principes : "apprendre le français, respecter les lois, admettre les valeurs de la société française, comme la laïcité, et travailler, avoir des ressources, être autonome".

"Pourquoi on n'arrive pas à intégrer ? Parce que vous avez aujourd'hui 100.000 mesures d'obligation de quitter le territoire qui pèsent sur des personnes en situation irrégulière qu'on n'arrive pas exécuter", dénonce le candidat. Contre cela, il propose une mesure radicale : "Il y a 11 milliards de transferts d'argent qui passent par Western Union sur l'ensemble des pays d'origine. Nous bloquons tous les transferts aussi longtemps qu'on n'a pas un accueil de coopération. Ce sont des transferts d'argent privé qui aujourd'hui sont une manne pour ces pays, et nous avons besoin de dire 'ça suffit'".

Indignation à gauche

Peu après ce passage dans Le Grand Jury, plusieurs personnalités ont fait part de leur vive opposition à cette mesure. Parmi elles, Jean-Luc Mélenchon. Celui qui avait récolté le suffrage d'Arnaud Montebourg en 2017 évoque une "erreur cruelle" et demande au candidat de ne pas aller vers un "terrain glauque".

À écouter aussi

"Arnaud reviens avec nous ! À gauche, en sortant du studio", ironise de son côté la finaliste de la primaire écologiste Sandrine Rousseau. La tête de liste de la France Insoumise aux élections européennes de 2019, Manon Aubry, regrette "l'opportunisme politique" de "ceux qui se revendiquent de gauche" et "s'inscrivent dans les pas de Zemmour".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/