1 min de lecture Assemblée nationale

Harcèlement sexuel : une députée LaREM regrette que Trompille ne soit pas exclu

VU DANS LA PRESSE - Laurence Vanceunebrock, députée LaREM, "regrette" que son groupe n'ait pas exclu Stéphane Trompille, reconnu coupable de harcèlement sexuel.

La députée LaREM Laurence Vanceunebrock
La députée LaREM Laurence Vanceunebrock Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

Le député de l’Ain Stéphane Trompille a été reconnu coupable de harcèlement sexuel et de licenciement abusif par le tribunal de Bourg-en-Bresse. Il a fait appel. Gilles Le Gendre, président du groupe la République en marche (LaREM) à l'Assemblée l'a mis en retrait le temps de la procédure d'appel. "Je regrette que notre groupe n’ait pas procédé à l’exclusion", a déclaré Laurence Vanceunebrock, députée LaREM de l'Allier sur franceinfo.

"Je suis surprise que le groupe ne soit pas plus enclin à procéder à l’exclusion de quelqu’un qui a commis visiblement des faits répréhensibles", a expliqué Laurence Vanceunebrock, qui appelle a "être plus fermes dans nos prises de décision et donner l’image plus saine d’un groupe qui se veut bienveillant et progressiste."

La députée de l'Allier n'hésite pas à rappeler que "le groupe est enclin à le faire parfois pour des raisons bien différentes", une allusion à l'exclusion de Martine Wonner, députée qui a voté contre le plan de déconfinement, et d'autres.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Assemblée nationale La République En Marche Harcèlement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants