1 min de lecture Grand débat

Grand débat : le référendum, une solution envisagée ?

ÉCLAIRAGE - Le bilan du grand débat laisse à désirer pour certains "gilets jaunes" qui s'étonnent de ne pas voir le RIC dans les conclusions présentées par Édouard Philippe. De son coté, l'opposition demande la mise en place d'un référendum.

Emmanuel Macron à Glières le 31 mars 2019
Emmanuel Macron à Glières le 31 mars 2019 Crédit : ludovic MARIN / AFP / POOL
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Un compte-à-rebours enclenché. Dès le lancement du grand débat national le 15 février dernier, la question de la sortie a été soulevée à plusieurs reprises : quelles mesures, quelle application, quelle échéance... Autant de questions qui sont toujours d'actualité, maintenant que la fin des débats est actée. 

Certains "gilets jaunes" semblent peu convaincus. "Deux mois de débat pour que la première information à ressortir, c'est une exaspération fiscale ? Mais le 17 novembre, on est descendu pour quoi ? À défaut de parler de violences, il aurait peut-être fallu nous écouter", ironise Jérôme Rodrigues, figure des "gilets jaunes". Il estime que le grand débat a été une "perte de temps et d'argent", sur BFMTV. 

Il s'est notamment étonné de voir certaines demandes des "gilets jaunes", absentes des conclusions annoncées par Édouard Philippe, comme le référendum d'initiative citoyenne (RIC). 

Un référendum pour redorer l'image de Macron ?

L'opposition réclame pour sa part la mise en place d'un référendum. Emmanuel Macron doit désormais proposer un référendum pour "refonder (sa) légitimité politique", a estimé ce mardi 9 avril, le chef de file des sénateurs Les Républicains Bruno Retailleau.

À lire aussi
Priscillia Ludosky, une des figures du mouvement des "gilets jaunes", devant le château de Chambord (Loir-et-Cher) le 23 février 2019. Gilets jaunes
"Gilets jaunes" : quatre figures du mouvement réclament une rencontre avec Macron

"On ne peut pas sortir d'une crise politique sans refonder la légitimité politique, notamment du président de la République, qui a focalisé beaucoup de haine, sans doute injustement parfois", a-t-il ajouté, disant penser "que le référendum est la bonne solution".

Sur RTL, Laurent Wauquiez, le président des Républicains, a estimé que "le débat a apporté au début un apaisement. Le danger, c'est que si la sortie du grand débat n'est pas à la hauteur des attentes, cet apaisement se transforme en grande déception et hier, ce n'était pas à la hauteur. On a un Premier ministre qui a enchaîné des banalités sans qu'il y ait aucune précision".  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Grand débat Référendum Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants