2 min de lecture Glyphosate

Glyphosate : va-t-on vraiment vers la fin ?

ÉDITO - Une mission parlementaire va remettre un rapport au gouvernement sur la sortie du glyphosate. Cette promesse d'Emmanuel Macron sera-t-elle tenue ? Le monde agricole y est-il préparé ?

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Glyphosate : va-t-on vraiment vers la fin ? Crédit Image : PABLO AHARONIAN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Marie-Pierre Haddad

En 2017, Emmanuel Macron avait promis que la France sortirait du glyphosate dans 3 ans. L’échéance se rapproche, c’est dans un an, pour la majorité des cultures. Une mission parlementaire va remettre, mercredi 13 novembre, un rapport au gouvernement.

Ce rapport que RTL s’est procuré explique que cette sortie du glyphosate sera difficile et qu’elle n’est pas prête. C’est une révolution mal préparée ? Insuffisamment préparée... Quand vous lisez ce rapport, vous avez même l’impression que la grande majorité des secteurs agricoles ne sont pas du tout prêt à s’en passer.

Quand Emmanuel Macron a décidé cette interdiction, le président de la République a répondu à l’opinion publique. Le glyphosate est devenu un symbole. Le symbole de la chimie que les Français ne veulent plus voir, dans les champs et dans leurs assiettes. 

La bataille de l'opinion perdue

Insecticides, herbicides, fongicides… Cette palette de produits chimiques est aujourd’hui remise en question pour leurs effets sur la santé et sur la chute de la biodiversité. Je sais en disant ça qu’il y a des débats interminables entre experts scientifiques. Le flou est parfois directement entretenu par l’industrie chimique, comme on l’a vu avec Monsanto. Mais ce qui est clair, c’est que la bataille de l’opinion a été perdue pour le glyphosate. 

À lire aussi
Le glyphosate est utilisé lors des épandages sur les cultures écologie
Glyphosate : 36 produits interdits, le début de la fin ?

Il faudra donc faire sans. Pourquoi c’est difficile d’en sortir ? Parce que le glyphosate, c’est pratique, c’est efficace, c’est pas cher. Ça économise des passages en tracteur… ça évite le désherbage à la main, ou le tri d’une récolte pour enlever des plantes toxiques. Tout ça, tout le monde le savait, depuis la décision de l’interdire. 

Un flou entretenu par Macron

S’en passer, ça demande de changer de méthode mais apparemment le monde agricole, d’après les députés qui ont planché dessus, ne s’y prépare pas suffisamment. Emmanuel Macron ne l'y a pas aidé non plus. Il a entretenu une certaine ambiguïté sur ce sujet. Après son annonce d’interdiction, il a parlé d’exceptions. Didier Guillaume, le ministre de l’Agriculture, fait aussi de la résistance. 

Il n’y a pas eu de loi, il y a aura probablement un décret mais quand ? Dans cette histoire, comme dans d’autres, c’est comme si le gouvernement craignait la réaction des agriculteurs. Mais alors qu’est-ce qu’apporte cette alerte des députés ?

Une gronde des agriculteurs ou une promesse non tenue, Emmanuel Macron n’a besoin ni de l’un, ni de l’autre

Olivier Bost
Partager la citation

Ils disent qu’il faut que ça bouge. Par exemple, il n’y a pas de plan pour permettre d’acheter de nouvelles machines de désherbages, surtout pour les plus petites exploitations. Ce qu’ils vont produire va coûter plus cher que dans d’autres pays y compris européens. Il n’y a pas de label "sans glyphosate" de prévu, pour que les consommateurs puissent faire la différence. 

Toutes ces difficultés, si elles ne sont pas résolues risquent de faire de très bonnes excuses pour retarder l’interdiction du glyphosate. C’est précisément pour ça que des élus alertent le gouvernement, un an avant l’échéance. Une gronde des agriculteurs ou une promesse non tenue, Emmanuel Macron n’a besoin ni de l’un, ni de l’autre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Glyphosate Environnement Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants