1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Glyphosate : "Je n'ai pas besoin de conseil", rétorque Hulot à Royal
2 min de lecture

Glyphosate : "Je n'ai pas besoin de conseil", rétorque Hulot à Royal

Le ministre de la Transition énergétique et solidaire a estimé qu'il "(se) bat" au niveau européen pour limiter à trois ans la reconduction du glyphosate.

Nicolas Hulot et Ségolène Royal, le 17 mai 2017
Nicolas Hulot et Ségolène Royal, le 17 mai 2017
Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

Le sort du glyphosate est peut-être sur le point d'être tranché. Jeudi 9 novembre, l'Union européenne, qui n'était pas parvenue à un consensus sur le sujet en octobre, devrait se prononcer sur la durée de reconduction de la licence d'utilisation de l'herbicide controversé. La Commission européenne plaiderait pour une reconduction de cinq ans : la France, elle, ne votera pas de prolongation de plus de trois ans, a indiqué le ministre sur BFMTV, mercredi 8 novembre.

Invitée du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI dimanche 5 novembre, Ségolène Royal avait expressément demandé à son successeur de "voter contre la réautorisation du glyphosate" et encouragé à rester ferme. La réponse de Nicolas Hulot ne s'est pas fait attendre. "J'aime beaucoup Ségolène Royal (...) Merci du conseil, mais je n'ai pas besoin de ce conseil pour avoir de la fermeté", lance-t-il à son égard.

"Elle me demande de rester ferme. Qu'est-ce que je fais depuis quelques semaines ? Vous ne croyez pas que l'on a eu la position la plus ferme ? Vous ne croyez pas que je passe mon temps au téléphone avec mes homologues européens ? La France a la position la plus ferme. J'ai la position la plus ferme. Je me bats pied à pied en interne, en externe. Je ne fais aucune concession sur les sujets de santé et d'environnement."

3 ans, un choix non négociable pour la France

Si, jeudi 9 novembre, la proposition de la Commission européenne est différente, "on votera contre", a garanti Nicolas Hulot. "Le grand changement, c'est qu'on est dans un objectif de sortie, et pas simplement de reconduction (...) La France est en pointe sur ce sujet-là", a souligné l'ancien présentateur d'Ushuaïa Nature.

À lire aussi

"Pendant ces trois ans, on va pouvoir travailler pour faire émerger les alternatives". "Je comprends l'inquiétude des agriculteurs qui sont un peu accablés par toutes les contraintes qu'on leur pose : on va faire ça le plus humainement et rationnellement possible", a conclu le ministre. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.