1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Gilets jaunes" : Hortefeux dénonce les "mots forts et les actes faibles" du gouvernement
1 min de lecture

"Gilets jaunes" : Hortefeux dénonce les "mots forts et les actes faibles" du gouvernement

INVITÉ RTL - L'ancien ministre de l'Intérieur critique la gestion de la crise des "gilets jaunes" par l'exécutif, au lendemain des violences qui ont marqué la 18ème manifestation.

Brice Hortefeux, le 16 septembre 2015
Brice Hortefeux, le 16 septembre 2015
Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
"Gilets jaunes" : Hortefeux dénonce les "mots forts et les actes faibles" du gouvernement
05:38
"Gilets jaunes" : Hortefeux dénonce les "mots forts et les actes faibles" du gouvernement
05:38
Stéphane Carpentier & Léa Stassinet

"Jamais dans notre histoire, en tout cas sous la Ve République, on a vu un désordre aussi long, des pillages, des saccages à un tel rythme". Au lendemain de l'acte 18 des "gilets jaunes" et des scènes de violences observées sur les Champs-Élysées, Brice Hortefeux a dénoncé sur RTL la gestion de la crise par le gouvernement.

"Il y a de moins en moins de 'gilets jaunes' et de plus en plus de casseurs. Le ministre de l'Intérieur annonce 1.500 casseurs, mais quand il y a 5.000 policiers sur le terrain on a les moyens d'empêcher ça", affirme le député européen, ministre de l'Intérieur de juin 2009 à février 2011.

Pour lui, les policiers doivent davantage aller au contact des manifestantsBrice Hortefeux a également pointé du doigt le faible nombre de manifestants incarcérés depuis le début du mouvement. "Il y a eu autour de 9.000 interpellations depuis le 17 novembre mais il y a eu moins de 400 mandats de dépôt, ce n'est pas suffisant". 

"Je constate qu'avec ce gouvernement, la marque ce sont des mots forts et des actes faibles. Cela fait 18 samedis que ça se passe comme ça. La réalité c'est que ceux qui sont à l'origine de ce désordre doivent maintenant rétablir l'ordre", poursuit Brice Hortefeux, qui s'est également exprimé sur le séjour au ski d'Emmanuel Macron. "Il a eu raison de l'écourter mais le mal est fait", conclut-il.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/