2 min de lecture Enquête

Génération identitaire, un groupuscule bien connu des forces de l'ordre

Le ministre de l'Intérieur envisage la dissolution de Génération Identitaire, une mouvance d'extrême-droite qui traque les migrants aux frontières françaises. Une enquête pour "provocation publique à la haine raciale" a été ouverte.

Christelle Rebiere RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Génération identitaire, un groupuscule bien connu des forces de l'ordre Crédit Image : Philippe LOPEZ / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Alice Moreno
édité par Florise Vaubien

Génération identitaire poursuit les migrants et continue les opérations coup de poing dans les Alpes et les Pyrénées. Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur, s'indigne et se dit même scandalisé. Il envisage de proposer la dissolution de ce groupuscule d'extrême-droite, bien connu des forces de l'ordre alors qu'une enquête préliminaire pour "provocation publique à la haine raciale" a été ouverte ce mardi 26 janvier. L'association SOS Racisme a porté plainte. 

Cette enquête fait suite à une opération anti-migrants dans les Pyrénées survenue la semaine dernière, a annoncé à l'AFP le procureur de Saint-Gaudens (Haute-Garonne). Le 19 janvier dernier, une trentaine de militants avaient lancé une campagne baptisée "Defend Europe" : ils s'étaient mobilisés sur la frontière franco-espagnole, entre Luchon (Haute-Garonne) et l'Espagne pour stopper l'arrivée de migrants. Certains d'entre eux étaient partis en randonnée en utilisant un drone afin de surveiller la zone

Vers des poursuites judiciaires ?

"Les gendarmes étaient partis initialement sur un simple renseignement judiciaire au regard de la nature de l'intrusion sur un site EDF (pour déployer la banderole). Les lieux n'étant pas clos, il n'y avait pas eu d'infraction", a précisé le procureur Christophe Amunzateguy. Mais, "j'ai considéré que nous n'étions pas sur une simple question d'intrusion et que je souhaitais aller plus loin et voir si je pouvais engager des poursuites", a-t-il ajouté. 

Cette enquête est ainsi justifiée par des "des propos tenus sur une banderole très clairement anti-immigration et surtout la raison pour laquelle cette banderole a été déployée". Les organisateurs de cette opération devraient être rapidement entendus par les enquêteurs. Le procureur a déclaré qu'il se donnera "le temps de la réflexion et de l'analyse pour voir s'il engage des poursuites au regard de la qualification" retenue. Les responsables pourraient être ensuite être renvoyés en correctionnel sauf si l'affaire est classée sans suite. 

Vers une dissolution du groupuscule ?

À lire aussi
affaire Sarkozy
Les infos de 18h - Hollande étrille Sarkozy et juge ses attaques contre la justice "inacceptables"

Ce n'est pas la première fois que Génération Identitaire attire l'attention de la justice. La dernière condamnation en date remonte au mois de décembre 2020 : trois hommes ont été condamnés pour violences sur une femme d'origine maghrébine et apologie du terrorisme. L'un d'eux avait évoqué une attaque à la voiture bélier contre une mosquée. 

Désormais, les troupes de la mouvance extrémiste interviennent dans les Pyrénées pour bloquer les frontières et font la propagande de leurs actions sur internet. "Génération Identitaire est dans les Pyrénées afin de surveiller la frontière franco-espagnole en proie à l'invasion migratoire depuis des années. Parmi eux, se trouvent probablement des voleurs, des violeurs et des terroristes en puissance", peut-on lire sur la toile. 

Le ministre de l'Intérieur se dit scandalisé par leurs méthodes et demande à ses services de travailler sur le groupuscule qui inquiète les autorités. Selon "les éléments réunis, je n'hésiterai pas à proposer la dissolution de Génération identitaire", a-t-il déclaré mardi.

Le groupuscule avait déjà mené une opération similaire l'été dernier dans les Alpes, après une condamnation en première instance. Les mis en cause ont finalement été relaxés en appel. La cour a estimé qu'il s'agissait seulement de propagande politique et n'a pas relevé de violence caractérisée. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Enquête Ministre Gérald Darmanin
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants