1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Front national : la justice arbitre ce lundi le duel entre Marine et Jean-Marie Le Pen
1 min de lecture

Front national : la justice arbitre ce lundi le duel entre Marine et Jean-Marie Le Pen

La cour d'appel de Versailles se prononce ce mardi sur la validité du congrès du FN qui éjecterait Jean-Marie Le Pen de son fauteuil de président d'honneur du parti.

Jean-Marie Le Pen exclu du FN et sa fille Marine sur la même scène, le 1er mai 2015
Jean-Marie Le Pen exclu du FN et sa fille Marine sur la même scène, le 1er mai 2015
Crédit : AFP
Julien Quelen
Julien Quelen

L'épisode n'est certainement pas le dernier de la série politico-judiciaire dans laquelle s'affrontent Marine et Jean-marie Le Pen, mais il n'en reste pas moins déterminant. Ce mardi, la cour d'appel de Versailles, saisie pour statuer sur la validité du congrès du FN réalisé par correspondance au début de l'été, rend sa décision attendue dans l'après-midi. Alors qu'il prévoyait le retrait du titre de président d'honneur du Front national à Jean-Marie Le Pen, le congrès avait été annulé en première instance par le juge des référés qui avait considéré, le 8 juillet dernier, qu'il n'avait pas été organisé "physiquement" comme cela aurait dû être le cas "pour une modification des statuts". 

Aujourd'hui, si la cour d'appel confirmait le jugement rendu en première instance, le vieux chef resterait président d'honneur et ne pourrait être déchu qu'à la condition que sa fille ne convoque physiquement les adhérents de son parti afin de procéder une nouvelle fois au vote des nouveaux statuts. Une perspective peu probable en raison d'un timing trop juste pour la présidente du FN à l'approche des élections régionales. Si la décision des magistrats invalidait en revanche la première, Marine Le Pen prononcerait le résultat du vote du congrès, défavorable à jean-Marie Le Pen qui serait de facto éjecté de son fauteuil de président d'honneur, n'ayant plus recours qu'au pourvoi en cassation, non suspensif, qui n'annulerait donc pas la teneur des nouveaux statuts votés par les adhérents. 

À cinq mois des élections régionales auxquelles les trois générations Le Pen participeront vraisemblablement (Marine Le Pen doit s'engager dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Jean-Marie Le Pen et Marion Maréchal-Le Pen en PACA), les relations familiales ne sont quoi qu'il en soient pas amenées à se réchauffer. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/