2 min de lecture Front national

Front national : après Fillon, Macron est la nouvelle cible du parti

François Fillon à la peine dans les sondages, c'est désormais Emmanuel Macron qui fait office de cible privilégiée du parti d'extrême droite.

Marine Le Pen et Florian Philippot, le 20 octobre 2016
Marine Le Pen et Florian Philippot, le 20 octobre 2016 Crédit : CHAMUSSY/SIPA
Ceciledeseze75
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

Il n'a jamais été élu, manque d'expérience politique, est âgé d'à peine 40 ans et, pourtant, Emmanuel Macron effraie ses adversaires. Le candidat d'"En Marche !" à l'élection présidentielle 2017 fait partie des favoris des sondages face à Marine Le Pen. Il serait seulement quatre points derrière la présidente du Front national au premier tour et l'emporterait en cas de duel, au second.

Il y a quelques semaines encore, François Fillon était le principal destinataire des attaques de Marine Le Pen et ses lieutenants. L'affaire des soupçons d'emplois fictifs de Penelope Fillon a changé la donne et l'identité du principal concurrent de la présidente du FN a changé. Les charges sont désormais adressées à Emmanuel Macron.  

Florian Philippot fait partie de ceux qui mènent la fronde. Le vice-président du Front national martèle, depuis une semaine, qu'Emmanuel Macron est le "candidat du hollandisme", pointant du doigt ce qu'il voit comme un manque de rupture entre le quinquennat qui s'achève et le programme de l'ancien ministre de François Hollande. Sans surprise, Marine Le Pen en livre la même analyse. "À sa lecture, on est frappé par la ressemblance avec celui de François Hollande en 2012", écrit-elle.

À lire aussi
Jean-Marie Le Pen, le 9 janvier 2019 extrême droite
Jean-Marie Le Pen fait ses adieux au Parlement européen et à la vie politique

Emmanuel Macron est le candidat du hollandisme !

Florian Philippot
Partager la citation

Le FN semble même se servir de l'affaire Fillon pour atteindre Emmanuel Macron. En réaction à la conférence de presse de l'ancien premier ministre, Florian Philippot a pris la défense du - toujours - candidat de la droite, interrogeant "le calendrier" judiciaire concernant aussi bien François Fillon que Marine Le Pen, également éclaboussée dans une affaire de soupçons d'emplois fictifs au Parlement européen. Pour lui, "il est évident que tout cela sert à aider le candidat du hollandisme, l'enfant désigné de monsieur Hollande, c'est-à-dire monsieur Macron, chacun l'aura compris".

Si le FN ne fait pas non plus de cadeau au candidat "de la droite et du centre", il semble donc se tourner davantage vers le prochain plus dangereux concurrent. Pendant la conférence de presse donnée pour présenter son programme jeudi 2 mars, Emmanuel Macron s'est retrouvé plus dans son viseur. Le fil Twitter de Florian Philippot ne trompe pas, Macron est devenu l'homme à abattre.

Le vice-président du Front national, comme d'autres cadres du parti, utilise également le hashtag #LeVraiMacron sur le réseau social afin de décrédibiliser le projet et le profil du candidat. Sur la question du "hollandisme", le candidat soutenu par François Bayrou a répondu. "Il ne m'appartient pas de définir le hollandisme car son principal auteur n'a lui-même pas voulu le définir. Je ne suis pas un élément de continuité", s'est-il défendu lors de sa conférence de presse.

Emmanuel Macron aura bientôt l'occasion de répondre directement à Marine Le Pen, le 20 mars prochain, lors du débat organisé entre les cinq gros candidats à l'élection présidentielle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Florian Philippot Marine Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787508847
Front national : après Fillon, Macron est la nouvelle cible du parti
Front national : après Fillon, Macron est la nouvelle cible du parti
François Fillon à la peine dans les sondages, c'est désormais Emmanuel Macron qui fait office de cible privilégiée du parti d'extrême droite.
https://www.rtl.fr/actu/politique/front-national-apres-fillon-macron-est-la-nouvelle-cible-du-parti-de-marine-le-pen-7787508847
2017-03-03 15:08:28
https://cdn-media.rtl.fr/cache/jBFQ5NMp75P_N2AVI-O8Lw/330v220-2/online/image/2016/1028/7785490922_marine-le-pen-et-florian-philippot-le-20-octobre-2016.jpg