2 min de lecture François Hollande

François Hollande veut allonger le mandat du président de la République à 6 ans

L'ancien président de la République souhaite revoir la durée du mandat du chef de l'État, jugeant que les cinq ans actuels sont "trop courts".

François Hollande, le 7 mai 2019 à Paris
François Hollande, le 7 mai 2019 à Paris Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Une position consensuelle dont seul François Hollande a le secret. Ni favorable au retour du septennat, ni en faveur d'un quinquennat, l'ancien président de la République coupe la poire en deux et se dit favorable pour un mandat présidentiel d'une durée de six ans. Dans un entretien au Parisien, l'ancien chef de l'Etat juge que "sept ans, c'était trop long". 

Il reconnaît la bonne idée de Jacques Chirac et de Lionel Jospin qui ont souhaité réduire le mandat du président à cinq ans. "Il s'agissait d'éviter la cohabitation : n'oublions pas qu'à partir de 1981, tous les septennats s'étaient conclus par une telle situation institutionnelle", explique-t-il. 

Mais cela ne suffit pas pour François Hollande. "Cinq ans, c'est trop court. Comment admettre qu'un président de la République ait un mandat plus court qu'un président de conseil régional ou un maire qui l'est pour six ans ? Je n'ose pas dire qu'en six ans les résultats de ma politique économique auraient été sans doute plus visibles", dit-il en esquissant quelques rires comme le rapporte Le Parisien. Avec cette réforme, "le président ne nomme plus un Premier ministre mais une équipe dont il est le chef" et, "en revanche, puisque le gouvernement n'est plus responsable devant l'Assemblée nationale, le président perd son droit de dissolution". Et l'article 49.3, qui permet de faire passer des projets de loi sans vote au Parlement, "n'a plus de raison d'être".

Il faut du temps pour qu'une politique se traduise dans la réalité. D'où la tentation de demander deux mandats.

François Hollande dans "Le Parisien"
Partager la citation

Ainsi, l'ancien président poursuit son raisonnement : "Il faut du temps pour qu'une politique se traduise dans la réalité. D'où la tentation de demander deux mandats. Six ans, c'est la bonne durée. J'ai pu constater dans les conseils européens, comme président, l'avantage de disposer de la stabilité par rapport à d'autres qui ne l'avaient pas. Le temps, c'est un élément majeur pour la diplomatie".

Un modèle inspiré de celui des Etats-Unis

À lire aussi
François Hollande à Paris, en 2017 Lille
François Hollande "regrette" avoir été empêché de tenir une conférence à Lille

Au delà de la durée du mandat présidentiel, François Hollande émet des propositions afin de réformer les institutions. "Un malaise s'est installé avec le déclin des grandes formations politiques, la concentration des pouvoirs dans les mains du président de la République a amplifié encore avec le quinquennat, et un affaiblissement du Parlement comme des corps intermédiaires", diagnostique-t-il.

L'ancien chef de l'Etat préconise le modèle américain. "Notre Constitution est ambivalente, à la fois présidentielle et parlementaire. En réalité, elle n'est ni l'un ni l'autre. Être dans l'entre-deux n'est ni bon pour le Parlement qui est structurellement affaibli, ni pour le Président qui devient responsable de tout", explique-t-il. 

Instaurer un véritable régime présidentiel, avec un Parlement plus fort

François Hollande dans "Le Monde"
Partager la citation

Il prend ainsi l'exemple des Etats-Unis. "Pour conjurer", les "excès" de Donald Trump, "le Congrès américain, c'est-à-dire le Parlement, dispose des contre-pouvoirs et des moyens d'action bien plus efficaces que ceux qui prévaudraient dans tout autre régime. Rien ne peut se faire sans l'aval du Congrès".

Dans une tribune au Monde, François Hollande plaide "pour l’instauration d’un véritable régime présidentiel, lequel revient, contrairement à bien des idées reçues, à donner au Parlement une place bien plus éminente que sa position actuelle". Concrètement, l'ancien président veut "instaurer un véritable régime présidentiel, avec un Parlement plus fort".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Élysée Élection présidentielle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants