3 min de lecture François De Rugy

François de Rugy : chauffeur, sèche-cheveux doré... 5 dépenses qui questionnent

ÉCLAIRAGE - Des dépenses du ministre de la Transition écologique et solidaire font surface à la suite des révélations de "Mediapart". François de Rugy rejette ces accusations en bloc et nie avoir un sèche-cheveux plaqué or.

>
François de Rugy : chauffeur, sèche-cheveux doré... 5 dépenses qui questionnent Crédit Image : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP | Crédit Média : M6 | Date :
Photo Esther
Esther Serrajordia Journaliste

Les révélations s'accumulent pour François de Rugy. Mediapart a dévoilé que le ministre de la Transition écologique organisait de somptueux dîners lorsqu'il présidait l'Assemblée nationale. Au menu : grands crus de Bordeaux, homards, caviar et champagne.

Le ministre est également mis en cause pour des travaux qu'il a effectués dans son appartement de fonction : plus de 63.000 euros payés par le contribuable pour le rénover, dont un dressing à 17.000 euros. Mais aussi pour un logement dont il bénéficie, près de Nantes. Selon Mediapart, François de Rugy loue depuis juillet 2016 un bien à 531 euros par mois, alors que ses revenus seraient bien au-dessus du plafond défini pour ce type de logements. 

Jusqu'à présent, François de Rugy s'est défendu de ces accusations. D'après lui, les dîners relevaient de ses fonctions, les travaux étaient nécessaires car le logement était "vétuste" et l'information de l'appartement à Nantes est fausse. "Jamais de toute ma vie je n'ai demandé un logement social. J'ai loué un logement suite à une séparation. Je n'ai jamais profité indûment d'un logement social", a-t-il fait valoir.

À lire aussi
François de Rugy, en mai 2019 François De Rugy
François de Rugy : 88% des Français estiment qu'il a eu raison de démissionner

Le membre du gouvernent s'est dit "victime d'une tricherie" de son agence immobilière ou du propriétaire de l'appartement, où il accueille ses enfants lorsqu'il en a la garde le week-end. D'autres dépenses du ministre et de sa femme posent question et pourraient bientôt lui être reprochées. 

1. Un sèche-cheveux doré ?

Dans un article, Le Parisien pointe de nouvelles dépenses qui "questionnent", notamment l’achat d’"un sèche-cheveux, doré à la feuille d’or, pour la somme de 499 euros". L’appareil aurait été acheté avec "l'argent de l'Assemblée" par la femme du ministre, Séverine Servat de Rugy. 

Invité de BFMTV ce vendredi 12 juillet, François de Rugy rejette ces accusations en bloc : "On raconte que j’ai fait acheter un sèche-cheveux plaqué or, plaqué avec des feuilles d’or. Où va-t-on ? C’est n’importe quoi. Je vais demander au Parisien qu’ils me le montrent ce sèche-cheveux." Le ministre a ensuite précisé qu’il y avait bien un sèche-cheveux à l’Assemblée nationale mais qui n’était pas "plaqué or".

2. Un bureau réaménagé

À l'Hôtel de Lassay, où résidait François de Rugy lorsqu'il était président de l'Assemblée nationale, il a réaménagé un grand bureau afin d'accueillir ses enfants, selon les informations du Parisien. Il n'est pas dit si le ministre a payé cet aménagement de ses frais ou aux frais du contribuable. 

3. Un troisième chauffeur

Si habituellement deux chauffeurs sont à disposition du président de l'Assemblée, un troisième chauffeur a été mis au service du couple Rugy. Ce dernier servait à emmener le fils de Séverine Servat de Rugy à son école, et à conduire François de Rugy de l'Assemblée nationale à Nantes. 

4. Un vélo elliptique

En juillet dernier, Le Parisien listait les "curieuses dépenses" de François de Rugy, alors président de l'Assemblée. Le ministre s'est fait défrayer un vélo elliptique d'un montant de 768,99 euros, en défendant que ses horaires étaient peu compatibles avec la salle de sport, située dans les sous-sols de l'Assemblée. 

5. Un appareil à raclette

En décembre 2017, pour un dîner festif de fin d'année, les collaborateurs décident de faire une raclette. En l'absence d'appareils adéquates, ils achètent quatre appareils et trois jeux de huit spatules. Montant : 200,57 euros, passés en note de frais et remboursés par l'Assemblée

Pour rappel, les frais de bouche du président de l'Assemblée sont pris en charge et il dispose donc de 450.000 euros pour ses denrées alimentaires. L'Assemblée nationale a ouvert une enquête concernant les dîners fastueux du ministre.

François de Rugy est "très en colère"

"Je n'ai absolument pas de raison de démissionner", a déclaré François de Rugy, au centre d'une polémique sur des dîners fastueux dans son ministère et des travaux, ainsi qu'un logement près de Nantes.

"Très en colère" depuis la parutions des articles de Mediapart, le ministre a confié sur BFM TV qu'il "envisageait deux choses": "Qu'on demande une enquête sur l'agence immobilière" qui lui a loué un logement à Orvault près de Nantes, qui serait un "logement social préférentiel", selon le site d'informations Mediapart, et "porter plainte pour dénonciation calomnieuse contre maintenant, dorénavant, tous les articles" comprenant des "mensonges".  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François De Rugy Gouvernement Dépenses de l'état
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7798026562
François de Rugy : chauffeur, sèche-cheveux doré... 5 dépenses qui questionnent
François de Rugy : chauffeur, sèche-cheveux doré... 5 dépenses qui questionnent
ÉCLAIRAGE - Des dépenses du ministre de la Transition écologique et solidaire font surface à la suite des révélations de "Mediapart". François de Rugy rejette ces accusations en bloc et nie avoir un sèche-cheveux plaqué or.
https://www.rtl.fr/actu/politique/francois-de-rugy-ces-depenses-qui-questionnent-7798026562
2019-07-12 13:44:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/VwdmUqLpCxC2Xk_Vb1S89g/330v220-2/online/image/2019/0712/7798023496_le-ministre-de-la-transition-ecologique-et-solidaire-francois-de-rugy.jpg