1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Nicole Klein : François de Rugy a "voulu sauver sa tête en offrant la mienne"
2 min de lecture

Nicole Klein : François de Rugy a "voulu sauver sa tête en offrant la mienne"

Nicole Klein, la préfète limogée de ses fonctions de directrice de cabinet par le ministre de la Transition écologique, accuse ce dernier dans un entretien à "Ouest-France".

Nicole Klein, directrice de cabinet de François de Rugy, démissionne
Nicole Klein, directrice de cabinet de François de Rugy, démissionne
Crédit : Eric FEFERBERG / AFP
Camille Descroix & AFP

La préfète Nicole Klein, limogée de ses fonctions de directrice de cabinet par le ministre de la Transition écologique François de Rugy, accuse ce dernier d'avoir "voulu sauver sa tête en offrant la mienne"dans un entretien à Ouest-France.

Accusée par Mediapart d'avoir conservé un logement HLM pendant 12 ans, à Paris, sans y habiterNicole Klein avait été limogé mercredi 10 juillet par le ministre de l'Ecologie, le jour même où ce dernier faisait l'objet d'accusations par le même site d'investigation, au sujet de luxueux dîners à l’hôtel de Lassay ou encore de travaux de rénovation coûteux dans son appartement ministériel.

Interrogée sur ce logement, Nicole Klein est catégorique : "Jamais, contrairement à ce que sous-entend Mediapart, cet appartement n’a été un garde-meuble et, là encore contrairement à ce que sous-entend Mediapart, j’ai toujours payé un loyer et payé la taxe d’habitation.", confie la préfète.

"J’aurais dû chercher un autre logement dans le parc privé et je reconnais évidemment que j’ai eu tort de ne pas le faire mais ce qui est certain, c’est que j’ai péché par négligence, pas par intérêt financier.", se justifie-t-elle dans son interview au quotidien.

Un limogeage expéditif

"Quand il m’a appelée au téléphone mercredi soir, j’ai cru que c’était pour me soutenir dans un moment particulièrement douloureux, parce que j’ai pour ma part toujours soutenu mes collaborateurs quand ils étaient en difficulté. J’ai compris rapidement qu’il souhaitait au contraire que je parte le plus vite possible. La conversation a duré cinq minutes.", dénonce la préfète.

À lire aussi

"Dès jeudi matin, avant même le décret mettant fin à mes fonctions (...), son chef de cabinet et son conseiller communication m'ont retirée de tous les moyens de liaison du cabinet, dont la messagerie Telegram. J'ai quitté les lieux (jeudi) à 15h30 sans un mot de plus avec le ministre.", continue-t-elle.

Au sujet des dîners organisés avec des lobbyistes par le ministre et révélés par Ouest-France, elle répond : "J’ai moi-même été conviée par le secrétaire général à l’un de ces dîners, le 20 mars, avec Marc Teyssier d’Orfeuil, lobbyiste des véhicules écolo, avant d’être écartée de ce dîner par François de Rugy (...) Il ne souhaitait pas que ce rendez-vous figure sur l’agenda public.", a-t-elle conclu.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur