1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Florian Philippot tacle sur RTL la gestion financière de Marine Le Pen
1 min de lecture

Florian Philippot tacle sur RTL la gestion financière de Marine Le Pen

INVITÉ RTL - Si le président du parti Les Patriotes assure qu'il est pour le "pluralisme démocratique", il n'hésite pas à tacler la gestion économique du Rassemblement national, son ancien parti.

Florian Philippot, invité de RTL (ici dans nos studios le 6 août 2018)
Florian Philippot, invité de RTL (ici dans nos studios le 6 août 2018)
Crédit : Camille Kaelblen / RTLnet
Florian Philippot est l'invité de RTL
09:26
Florian Philippot sur RTL : "Le Front national ne peut pas arriver au pouvoir"
01:00
"Est-ce que le FN est bien géré ? C'est une autre affaire...", tacle Florian Philippot
01:16
Florian Philippot tacle sur RTL la gestion financière de Marine Le Pen
09:35
Jérôme Florin & Claire Gaveau

Le Rassemblement national joue gros ce lundi 6 août. Brandissant la menace d'un dépôt de bilan, le parti frontiste va tenter de faire annuler la saisie de 2 millions d'euros d'aides publiques ordonnée dans l'enquête sur ses assistants présumés fictifs au Parlement européen.

Si Marine Le Pen avait dénoncé un "assassinat politique", l'ancien numéro 2 du parti, Florian Philippot, s'est montré plus mesuré. "Je suis pour le pluralisme démocratique, je ne souhaite qu'aucun parti ne disparaisse pour des raisons d'argent", réagit le député européen, qui a depuis créé Les Patriotes. 

Malgré tout, Florian Philippot a critiqué la gestion du parti par Marine Le Pen. "Est-ce qu'il est bien géré ? C'est une autre affaire. J'avais appris qu'elle se servait un salaire en plus de son indemnité parlementaire (... ) Je ne suis pas sûr qu'elle y ait renoncé et ça fait partie des économies qui peuvent encore être faites là-bas", attaque-t-il. 

Pour l'emporter, le patriotisme français doit s'ouvrir à toutes les traditions politiques

Florian Philippot

La page du Rassemblement national semble définitivement tournée pour Florian Philippot, qui peine, cependant, à faire décoller son mouvement politique, Les Patriotes. C'est pourquoi il lance un appel aux dons afin de poursuivre sa démarche "authentiquement républicaine". Et malgré les difficultés, il l'assure : "Bien sûr qu'il y a un avenir en dehors du Front national".

À lire aussi


La recette du succès est, selon lui, dans l'ouverture du parti. "Nous accueillons des personnes qui viennent de la gauche, du centre, de la droite... Je veux être beaucoup plus rassembleur et on a besoin d'être ouvert. Le patriotisme français, pour l'emporter, doit s'ouvrir à toutes les traditions politiques", conclut-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/