3 min de lecture Élections européennes

Européennes : "Macron doit trouver une dynamique de campagne", selon Olivier Bost

ÉDITO - Emmanuel Macron va enfin se mettre enfin en marche pour les élections européennes. Comme souvent, c'est lui qui va donner le tempo, la dynamique et en même temps lancer un appel à ses futurs partenaires.

Micro RTL générique L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Européennes : "Macron doit trouver une dynamique de campagne", selon Olivier Bost Crédit Image : Caroline BLUMBERG / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Marie-Pierre Haddad

Une tribune d'Emmanuel Macron sur l'Europe sera diffusée, ce lundi 4 mars au soir, dans la presse régionale française et dans plusieurs pays européens. Ca y est, le chef de l'État lance sa campagne pour les européennes ?

Trois mois avant l'échéance, Emmanuel Macron part à l'offensive. Officiellement, il s'agit d'une contribution du président de la République au débat. Mais on le sait déjà, tout ce que va écrire Emmanuel Macron servira de base pour la campagne de La République En Marche.

Vous pouvez dire que c'est encore loin, les européennes. Nous n'allons pas parler de ça tous les matins dans les semaines qui viennent. On en parlera surtout trois semaines avant le vote. Mais en parler dès aujourd'hui à un sens. Pour l'instant, personne ne dit rien sur l'Europe. Il s'agit donc d'être le premier, d'être à l'offensive.

Un bilan européen maigre pour Emmanuel Macron

Ensuite, les européennes sont une élection où il y a peu de participation. Mais ceux qui voteront le 26 mai sont déjà attentifs à ce qui se passe et à ce qui se dit. Mais que va nous dire Emmanuel Macron pour lancer cette campagne ?

À lire aussi
L'invité de RTL du 30 juillet 2019 Les Républicains
"Macron a recueilli les suffrages d'1 Français sur 10 seulement aux européennes", dit Larrivé sur RTL

Il l'a déjà dit. C'était lors de ses vœux du 31 décembre. Il va lancé un projet européen renouvelé. C'est donc ça que l'on va découvrir ce soir. Un projet renouvelé : renouvelé, le choix de ce mot est intéressant. Il dit tout des difficultés d'Emmanuel Macron. Il y a un an et demi, le chef de l'État avait l'Europe fière et triomphante.

Dans son discours de la Sorbonne, il promettait une Europe refondée avec pas moins d'une cinquantaine de propositions. Mais depuis, peu de ces propositions ont été concrétisées. Angela Merkel a mal commencé son dernier mandat. Les votes extrêmes, populistes, ont continué de grimper partout. Ils ont même pris le pouvoir en Italie. Le résultat, c'est que le bilan européen d'Emmanuel Macron est maigre.

L'Europe en danger ?

C'est donc pour ça qu'il a besoin de renouveler son programme ? En partie, oui. L'ambiance n'est plus à une forme d'européanisme béa. Être pro-européen, c'est acquis mais ça ne suffit pas. Personne ne peut dire que l'Europe fonctionne bien. Il ne suffit pas non plus de dire qu'En Marche, ce sont les progressistes contre les populistes. D'en faire une élection binaire pour éliminer tous les autres concurrents.

Le risque de cette tactique est aussi de faire monter les populistes. Il faut aussi s'adapter à une nouvelle donne mondiale. Se protéger dans la guerre commerciale menée par les États-Unis et la Chine. Nous ne savons pas protéger nos industries contre le dumpings ou créer des géants comme on l’a encore vu récemment avec la fusion empêchée entre Siemens et Alstom.

L'idée d'une Europe souveraine et protectrice, c'est ces idées là que doit maintenant défendre Emmanuel Macron. Il ne va pas hésiter à dramatiser l'enjeu. Pour lui, l'Europe est en danger. Elle est menacée par les grandes puissances qui veulent sa disparition et par leurs alliés en quelque sorte, les candidats europhobes. C'est ça ce qui se joue en mai prochain.

Rebooster son discours

Même si les sondages ne sont pas mauvais pour La République En Marche, systématiquement en tête, Emmanuel Macron a quand même besoin de rebooster son discours. Il doit trouver une dynamique de campagne mais pas seulement... Emmanuel Macron va aussi s'adresser dans sa tribune à tous ceux qui demain pourraient être des alliés au Parlement européen.

C'est l'une des grosses inconnues et des grosses difficultés à venir pour le chef de l'État... et pour En Marche. Avec qui pourront-ils faire bouger les choses ? Aujourd'hui, les conservateurs sont majoritaires à Strasbourg. C'est un bloc, historiquement solide qui pourrait évoluer en mai prochain. C'est en tout cas l'espoir des stratèges du chef de l'État. En quelque sorte, ce besoin de trouver une majorité nouvelle en Europe, c'est l'autre campagne que va lancer dans sa tribune Emmanuel Macron.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections européennes Emmanuel Macron Union européenne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797110029
Européennes : "Macron doit trouver une dynamique de campagne", selon Olivier Bost
Européennes : "Macron doit trouver une dynamique de campagne", selon Olivier Bost
ÉDITO - Emmanuel Macron va enfin se mettre enfin en marche pour les élections européennes. Comme souvent, c'est lui qui va donner le tempo, la dynamique et en même temps lancer un appel à ses futurs partenaires.
https://www.rtl.fr/actu/politique/europeennes-macron-doit-trouver-une-dynamique-de-campagne-selon-olivier-bost-7797110029
2019-03-04 07:43:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/DH1E08StwNnECg90tsputg/330v220-2/online/image/2019/0304/7797110147_emmanuel-macron-a-bordeaux-le-1er-mars-2019.jpg