1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Énergies : en quoi va consister le "plan de sobriété", annoncé par Emmanuel Macron ?
1 min de lecture

Énergies : en quoi va consister le "plan de sobriété", annoncé par Emmanuel Macron ?

Le président veut mettre en place un "plan de sobriété" qui va concerner les entreprises et les administrations publiques. Réduction de la consommation, interruption temporaire, questionnaire détaillé... en quoi va consister ce plan ?

Emmanuel Macron lors d'une interview télévisée le 14 juillet 2022
Emmanuel Macron lors d'une interview télévisée le 14 juillet 2022
Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Marie Guerrier - édité par Marine Derquenne

C'est l'une des principales annonces d'Emmanuel Macron dans son interview du 14 juillet : le président veut mettre en place un "plan de sobriété" et veut notamment solliciter les entreprises et les administrations. 

"On va construire un plan, on va d'abord essayer de faire attention collectivement le soir aux éclairages quand ils sont inutiles, aux éléments sur l'utilisation de notre électricité. On va faire un plan pour nos administrations publiques, un plan de sobriété dans lequel on va demander à tous nos compatriotes de s'engager et un plan de délestage sur le gaz et l'électricité avec nos entreprises", a déclaré Emmanuel Macron. Ce plan de sobriété, qu'est-ce que cela signifie concrètement ? Ce sont, comme le président l'a énoncé, particulièrement les administrations publiques et les entreprises qui devront faire des efforts

Le terme officiel n'est pas "coupure de gaz" mais "délestage". Ça peut être une réduction de la consommation ou une interruption temporaire. Cela concerne donc les plus gros consommateurs, ceux qui utilisent plus de 5 gigawatt par an, comme c'est le cas des centrales de production d'électricité, des grands sites industriels de chimie, raffinerie, verrier et des grands bâtiments tertiaires comme les centres commerciaux, les salles de spectacles, les stades. 

Les grands consommateurs doivent répondre à un questionnaire détaillé sur leurs activités et les conséquences économiques d'une réduction ou d'une interruption de leur consommation de gaz. Les préfets constituent ensuite des listes. Quand l'ordre de délestage est donné, les installations concernées ont deux heures pour réduire ou stopper leur consommation. Cet effort doit permettre de sécuriser l'approvisionnement de sites sensibles, comme les hôpitaux, les écoles, les installations militaires et le chauffage des particuliers.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/