2 min de lecture Société

Rose McGowan remercie Emmanuel Macron de retirer la Légion d'honneur à Harvey Weinstein

Rose McGowan, première accusatrice d'Harvey Weinstein a salué le geste d'Emmanuel Macron qui souhaite retirer la Légion d'honneur à l'ex-magnat d'Hollywood.

Rose McGowan à Montauk, aux États-Unis, le 23 juillet 2017
Rose McGowan à Montauk, aux États-Unis, le 23 juillet 2017 Crédit : Lipson/BFA/Shutterstock/SIPA
Julien Absalon
Julien Absalon
et AFP

L'actrice Rose McGowan, une des premières accusatrices d'Harvey Weinstein, a remercié Emmanuel Macron sur Twitter le week-end dernier. Un message posté après le souhait du président Français  de faire retirer la Légion d'honneur au producteur américain qui fait l'objet de plusieurs accusations de viols et agressions sexuelles. "J'ai engagé des démarches", a confirmé le chef de l'État lors de sa première grande interview télévisée depuis son élection, dimanche 15 octobre.

"Merci beacoup, @EmmanuelMacron Merci d'être du bon côté de l'histoire. J'ai une immense gratitude pour votre intégrité", a écrit Rose McGowan, dont le compter Twitter a été de nouveau activé. Le 12 octobre, il avait été suspendu pendant 12 heures à la suite d'une de ses accusations contre Harvey Weinstein. Cette suspension temporaire avait provoqué l'indignation sur Twitter, où beaucoup d'utilisateurs ont pointé les failles dans la modération du réseau social

Il a précisé avoir demandé au grand chancelier de l'Ordre de lancer une "procédure disciplinaire" contre l'homme de cinéma, étant donné que la consultation de la grande chancellerie de la Légion d'honneur est obligatoire dans ce cas.

Une décoration reçue en mars 2012

Mis en cause par de nombreuses actrices, ce qui a conduit à l'ouverture d'une enquête policière et à son exclusion de l'Académie des Oscars, Harvey Weinstein avait reçu cette décoration en mars 2012. Il avait été fait chevalier de la Légion d'honneur par Nicolas Sarkozy. Mais "un comportement contraire à l'honneur" peut conduire à une exclusion de l'ordre, selon le code prévu à cet effet. "Je souhaite en effet, comme ces actes manquent à l'honneur, que nous en tirions toutes les conséquences", a insisté Emmanuel Macron.

À lire aussi
Des boules de loto (illustration). jeux
Loto : les résultats du tirage du lundi 1er juin 2020

Si la procédure aboutit, Harvey Weinstein ne serait pas la première personnalité à subir un retrait de décoration. Cela s'était produit pour le champion cycliste américain Lance Armstrong, déchu de sa décoration en 2014. Le couturier britannique John Galliano avait subi le même sort en septembre 2011, à cause d'injures antisémites.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Harcèlement États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants