1 min de lecture Gérald Darmanin

Emmanuel Macron n'a pas informé Gérald Darmanin du "Beauvau de la sécurité"

Selon nos informations, Emmanuel Macron a géré directement avec le syndicaliste et policier Yves Lefebvre. Le ministre de l'Intérieur n'était pas dans les échanges de messages.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Emmanuel Macron n'a pas informé Gérald Darmanin du "Beauvau de la sécurité" Crédit Image : Ludovic Marin / POOL / AFP | Crédit Média : Olivier Bost | Durée : | Date : La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Marie-Pierre Haddad

Gérald Darmanin présente ce mercredi 9 décembre en Conseil des ministres son projet de loi contre les séparatismes, pour renforcer la lutte contre l'islam radical. Cette date n'a pas été choisie par hasard, puisqu'il s'agit du 115ème anniversaire de la loi de 1905 sur la laïcité.

Le ministre de l'Intérieur a de nombreux fers au feu avec la lutte contre le terrorisme et la une vaste réflexion sur les forces de l'ordre : un "Beauvau de la sécurité" pour janvier. Selon nos informations, Gérald Darmanin n'était pas au courant de cette initiative.

Emmanuel Macron a géré cela directement avec le syndicaliste et policier Yves Lefebvre. Les deux hommes échangent des sms sans le ministre de l'Intérieur dans la boucle. Sur le "Beauvau de la sécurité", le président de la République a bien précisé : "J'y interviendrai personnellement"

Un désaveu cinglant pour Gérald Darmanin

Gérald Darmanin est là pour incarner la sécurité, le virage régalien pour parler à la droite mais sur l'article 24 de la proposition de loi "sécurité globale", "il a planté la majorité", estiment plusieurs proches du président. Emmanuel Macron signifie donc qu'il reprend la main. Il gère directement le dossier pour faire retomber la pression avec la police, après ses propos sur les contrôles au faciès et les violences policières

À lire aussi
argent
Cigarettes, gaz et étiquettes-énergie : ce qui change au 1er mars

L'objectif du chef de l'État est d'ouvrir Beauvau pour sortir du tête à tête entre les syndicats de policiers et le ministre de l'Intérieur qui finit par céder à tout. Même si le désaveu est cinglant pour Gérald Darmanin, il n'est pas question une seule seconde de s'en séparer d'ici 2022.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gérald Darmanin Gouvernement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants