1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les coulisses du départ surprise du cuisinier de l'Élysée Guillaume Gomez
3 min de lecture

Les coulisses du départ surprise du cuisinier de l'Élysée Guillaume Gomez

DÉCRYPTAGE - Le chef Guillaume Gomez rend son tablier ce dimanche pour prendre de nouvelles fonctions. Qui pour le remplacer à ce poste finalement très politique ?

Photo prise le 22 décembre 2017, Emmanuel Macron s’entretient avec le chef de Guillaume Gomez depuis le palais de l’Elysée, alors qu’il partage un dîner de Noël avec 700 soldats Français des forces barkhane.
Photo prise le 22 décembre 2017, Emmanuel Macron s’entretient avec le chef de Guillaume Gomez depuis le palais de l’Elysée, alors qu’il partage un dîner de Noël avec 700 soldats Français des forces barkhane.
Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Le Mag Pol du 28 février 2021
14:41
Le Mag Pol du 28 février 2021
14:41
Jacques Serais - édité par Marie-Pierre Haddad

Un remaniement à l'Élysée. C'est bien ce qui est en train de se passer, dans les cuisines du palais présidentiel. Le chef Guillaume Gomez a annoncé son départ le 24 février. Il rend son tablier ce dimanche soir pour prendre de nouvelles fonctions. Dès lundi, il sera officiellement le représentant personnel d'Emmanuel Macron pour promouvoir la gastronomie française.

On ne connait pas encore celui ou celle qui prendra sa suite à la direction des fourneaux de l'Élysée. Toujours est-il que ce poste est éminemment important et finalement très politique.

C'est un poste crucial. Près de 95.000 repas sont servis chaque année sous les ors de la République. Il y a bien sûr les déjeuners de travail du Président, les dîners d'État, mais aussi les plats des 800 agents du 55 rue du Faubourg Saint Honoré.

Un petit tremblement de terre à l'Élysée

"L'Élysée, c'est comme une maison, une grande famille", a expliqué à RTL un ancien conseiller de Nicolas Sarkozy. Forcément, quand le boss des fourneaux du sous-sol du palais rend son tablier, c'est un petit tremblement de terre qui est ressenti jusqu’au sommet de l'État.

À lire aussi

D’autant plus que ce n'est pas très courant. Depuis le général de Gaulle, seulement quatre chefs se sont succédé. Guillaume Gomez était le quatrième. Joint par RTL et très ému avant de refermer la page de ce chapitre, il confie : "Chaque matin quand vous passez la porte, vous vous rendez compte de la chance que vous avez"

J'ai vécu une belle aventure auprès de quatre Présidents et c'est vrai que c'est quelque chose d'émouvant

Guillaume Gomez

Et d'ajouter : "J'ai vécu énormément de choses. Ma remise de médaille de Meilleur Ouvrier de France par le Président Chirac, ma remise de décoration par le Président Sarkozy, ma rencontre avec la Reine d'Angleterre sous la mandature de François Hollande, et tout ce que j'ai pu vivre avec le président Macron ces trois dernières années, notamment ces moments forts que sont les Noël des troupes à l'étranger. J'ai vécu une belle aventure auprès de quatre présidents et c'est vrai que c'est quelque chose d'émouvant".

Promotion ou exfiltration ?

Ce soir, après avoir quitté ses cuisines, il ira saluer Emmanuel Macron qui lui a confié cette nouvelle mission. Représentant du Président afin de promouvoir les arts culinaires de la France, c'est une belle promotion. Sauf que voilà, ces derniers jours quelques langues se sont déliées dans les allées du pouvoir. Et certains y voient plutôt "une porte de sortie honorable mais une exfiltration tout de même", comme le souffle un conseiller, pas très fan de la cuisine du chef Gomez.

"L'Élysée, ce n'est pas là qu'on mange le mieux, si l'on compare avec les autres tables de la République, explique cet habitué. Matignon ou Bercy c'est un cran au-dessus. Tant mieux pour Macron, il mangera peut-être mieux !".

Alors le président aurait-il créer ce nouveau poste sur-mesure pour changer de chef ? Aucune certitude. Ce que nous affirme en revanche une autre source c'est qu'Emmanuel Macron avait tenté de le remplacer après son élection en 2017

Qui va remplacer Guillaume Gomez ?

Et maintenant alors, qui pour succéder à Guillaume Gomez ? C'est la question qui agite le petit monde de la gastronomie. Les rumeurs vont bon train et plusieurs noms circulent. Celui de Nicolas Sale est régulièrement évoqué, l'ancien chef du Ritz, deux étoiles au Michelin, est disponible. Il a quitté son poste il y a un mois.

Mais un nom en particulier revient sans cesse : Christelle Brua, première femme sacrée, meilleure pâtissière de restaurant du monde en 2018. Elle n'est pas cuisinière mais l'hypothèse est tout à fait sérieuse. Selon nos informations, depuis son arrivée à l'Élysée il y a bientôt deux ans, la pâtissière a fait un tour de la cuisine, occupée tous les postes. Emmanuel Macron pourrait être le premier président à nommer une femme cheffe des cuisines de l'Élysée.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/