1 min de lecture Débat

Emmanuel Macron fait un début de mea culpa sur la suppression des emplois aidés

Devant des élus franciliens, le chef de l'État a reconnu qu'elle avait posé "un vrai problème pour beaucoup d'associations et de villes" et il s'est même dit ouvert à de nouveaux dispositifs pour les remplacer.

Emmanuel Macron lors d'un débat organisé le 4 février à Évry-Courcouronnes dans l'Essonne.
Emmanuel Macron lors d'un débat organisé le 4 février à Évry-Courcouronnes dans l'Essonne. Crédit : Ludovic MARIN / POOL / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

"Cela a été une mesure dont la philosophie est bonne mais force est de constater que dans les lieux fragiles, cela a fait souffrir". Lundi 4 février lors d'un débat à Evry-Courcouronnes, dans l'Essonne, Emmanuel Macron a esquissé un mea culpa sur l'une des mesures prises au début son quinquennat : la suppression des emplois aidés

Devant des élus franciliens, le chef de l'État a reconnu que la forte réduction de ces emplois décidée par le gouvernement a posé "un vrai problème pour beaucoup d'associations et de villes" et il s'est dit ouvert à de nouveaux dispositifs pour les remplacer. "Il ne faut pas se voiler la face. Il faut accélérer les mesures de compensation", a-t-il même ajouté, face aux nombreuses critiques des édiles. 

Le gouvernement est en effet en train de supprimer les trois quarts de ces contrats, qui sont passés de 320.000 en 2017 à 130.000 budgétés pour 2019. "On a fortement réduit les emplois aidés mais il faut continuer à développer fortement les PEC (parcours emplois compétences), qui ne sont pas assez utilisés parce que pas assez connus, la garantie jeune et l'ouverture du service civique", a demandé le président de la République. 

À lire aussi
Le président de la République Emmanuel Macron et le Premier ministre Édouard Philippe sondage
Emmanuel Macron : sa cote de popularité de nouveau en baisse

Emmanuel Macron s'est aussi dit prêt à envisager des "emplois francs associatifs", sur le modèle des emplois francs pour le secteur privé, un dispositif qui prévoit des aides de l'État pour l'emploi de résidents des quartiers défavorisés. "Vous avez ouvert cette piste, je suis prêt à ce qu'on la regarde", a-t-il souligné. "Ce qui sort du débat, c'est de dire qu'on doit 'booster' le tissu associatif par un dispositif d'emplois francs associatifs pour les petites associations", a-t-il préconisé. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Débat Emploi Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796447265
Emmanuel Macron fait un début de mea culpa sur la suppression des emplois aidés
Emmanuel Macron fait un début de mea culpa sur la suppression des emplois aidés
Devant des élus franciliens, le chef de l'État a reconnu qu'elle avait posé "un vrai problème pour beaucoup d'associations et de villes" et il s'est même dit ouvert à de nouveaux dispositifs pour les remplacer.
https://www.rtl.fr/actu/politique/emmanuel-macron-fait-un-debut-de-mea-culpa-sur-la-suppression-des-emplois-aides-7796447265
2019-02-05 00:49:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/A6hyN5eS8pMESoKpV-R9Og/330v220-2/online/image/2019/0205/7796447233_emmanuel-macron-lors-d-un-debat-organise-le-4-fevrier-a-evry-courcouronnes-dans-l-essonne.jpg