1 min de lecture Gilets jaunes

Emmanuel Macron écarte le RIC au profit du référendum d'initiative partagée

Le chef de l'État a dit souhaiter donner "plus de place à la voie référendaire", tout en estimant que le RIC remettait en cause la démocratie représentative, lors de sa conférence de presse organisée jeudi 25 avril.

Emmanuel Macron lors de sa conférence de presse, le jeudi 25 avril 2019
Emmanuel Macron lors de sa conférence de presse, le jeudi 25 avril 2019 Crédit : Capture d'écran / Élysée
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

C'est avec la crise des "gilets jaunes" qu'Emmanuel Macron a démarré son allocution depuis la salle des fêtes de l'Élysée, jeudi 25 avril. Et parmi leurs revendications figurait la mise en place du référendum d'initiative citoyenne (RIC).

Mais le chef de l'État a réaffirmé ses réticences : "Il remet en cause la démocratie représentative", a-t-il déclaré tout en disant vouloir "laisser plus de place à la voie référendaire". Emmanuel Macron a alors évoqué le référendum d'initiative partagée (RIP), déjà en vigueur. Il souhaite désormais en "simplifier les règles" en abaissant le seuil de signatures à 1 million, au lieu de 4 millions aujourd'hui. Cette mesure figurerait dans la réforme constitutionnelle que le chef de l'Etat veut voir revenir au Parlement "à l'été.

Le référendum d'initiative partagée consiste en une proposition de loi sur un domaine particulier (organisation des pouvoirs publics, réformes relatives à la politique économique, sociale ou environnementale, ratification d’un traité, ndlr) et qui doit actuellement être signée par un cinquième des parlementaires. 

À lire aussi
Des "gilets jaunes" à Lyon le 22 juin 2019 Gilets jaunes
"Gilets jaunes" : une facture de près de 3,5 milliards d'euros, selon un député

Après une vérification du Conseil constitutionnel, cette proposition doit donc être signée par 1 million de citoyens. Puis, si le Parlement n'a pas examiné de texte sur le même sujet dans un délai de 6 mois, le chef de l'État convoque un référendum sur la proposition de loi. 

>
Que faut-il retenir de l'allocution d'Emmanuel Macron ? Crédit Image : ludovic MARIN / AFP | Crédit Média : M6info | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Emmanuel Macron Référendum
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797501936
Emmanuel Macron écarte le RIC au profit du référendum d'initiative partagée
Emmanuel Macron écarte le RIC au profit du référendum d'initiative partagée
Le chef de l'État a dit souhaiter donner "plus de place à la voie référendaire", tout en estimant que le RIC remettait en cause la démocratie représentative, lors de sa conférence de presse organisée jeudi 25 avril.
https://www.rtl.fr/actu/politique/emmanuel-macron-ecarte-le-ric-au-profit-du-referendum-d-initiative-partagee-7797501936
2019-04-25 18:52:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/dPNqsZYpU269rJ9MJJywqg/330v220-2/online/image/2019/0425/7797501932_emmanuel-macron-lors-de-sa-conference-de-presse-le-jeudi-25-avril-2019.png