2 min de lecture Coronavirus

Emmanuel Macron donne rendez-vous aux Français en juillet pour sa réinvention

Le chef de l'État s'adressera aux Français en juillet pour préciser les contours du "nouveau chemin" qu'il entend tracer pour l'après-Covid.

Emmanuel Macron, le 14 juin lors d'une allocution télévisée
Emmanuel Macron, le 14 juin lors d'une allocution télévisée Crédit : Capture d'écran
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Pour la réinvention, il faudra repasser en juillet. Au-delà de l'accélération des mesures de déconfinement, rapprochant davantage le pays d'un retour "aux jours heureux", Emmanuel Macron était attendu ce dimanche 14 juin sur sa capacité à se projeter concrètement dans l'après-coronavirus. Ce monde s'annonce marqué par une urgence économique et sociale sans précédent, face à laquelle il avait promis le 13 avril de réorienter son action, de "sortir des sentiers battus" et de "se réinventer". 

Deux mois après cette déclaration d'intention, la quatrième allocution donnée par le chef de l'État à l'ère du coronavirus n'a pas vraiment accouché de mesures emblématiques d'un changement de cap. 

Emmanuel Macron a promis de ne pas augmenter les impôts pour faire face aux dépenses imposées par la récession, prévenant qu'il faudrait "travailler et produire davantage", mais il a remis à plus tard la présentation du "pacte productif" à travers lequel il aspire à "reconstruire une économie forte, écologique, souveraine et solidaire".

Vers une décentralisation accrue

Dans l'esprit du chef de l'État, la reconstruction sera aussi institutionnelle. Emmanuel Macron mise sur les forces vives de la nation pour "bâtir de nouveaux équilibres dans les pouvoirs et les responsabilités". "L'organisation de l'État et de notre action doit profondément changer. Tout ne peut pas être décidé si souvent à Paris", a-t-il lancé. 

À lire aussi
Une station de ski (illustration) coronavirus
Stations de ski : "Ne tuez pas la montagne", demandent des élus à Macron

Convaincu par l'action des collectivités locales, des agents de l'État, des entreprises, des associations, des syndicats et des citoyens durant la crise, le président veut "leur faire davantage confiance" et "leur donner de nouvelles libertés et responsabilités inédites". 

"Je m'adresserai à vous en juillet pour préciser ce nouveau chemin, lancer les premières actions", a-t-il souligné. Emmanuel Macron doit recevoir d'ici-là les propositions des présidents des deux chambres et du Conseil économique, social et environnemental pour l'après-Covid ainsi que les conclusions de la Convention citoyenne pour le climat. Le résultat du second tour des municipales le 28 juin teintera sans aucun doute sa réflexion.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement Gouvernement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants