1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Élisabeth Borne "parmi les figures les plus dures de la maltraitance sociale", selon Jean-Luc Mélenchon
1 min de lecture

Élisabeth Borne "parmi les figures les plus dures de la maltraitance sociale", selon Jean-Luc Mélenchon

Le leader de la France Insoumise n'a pas mâché ses mots pour qualifié la nouvelle locataire de l'Hôtel de Matignon.

Jean-Luc Mélenchon, le 3 avril 2022
Jean-Luc Mélenchon, le 3 avril 2022
Crédit : AFP
Aymeric Parthonnaud & AFP

La sanction a été instantanée et sévère. Jean-Luc Mélenchon ne goûte pas vraiment le choix d'Emmanuel Macron pour la nouvelle locataire de Matignon. La nouvelle Première ministre Elisabeth Borne est "parmi les figures les plus dures de la maltraitance sociale" dans la macronie, a dénoncé le leader de la France Insoumise, qui espère bien la remplacer à Matignon si la Nouvelle union de la gauche (NUPES) remporte les législatives de juin. 

"Sa nomination commence dès les premiers instants par une tentative de tromperie, Mme Borne serait une femme de gauche", mais "nous ne lui accordons pas ce label", a affirmé Jean-Luc Mélenchon dans une déclaration à la presse. Il a cité plusieurs réformes portées par l'ancienne ministre du Travail, qu'il tient notamment pour "personnellement responsable qu'un million de chômeurs aient leur allocation baissée", et souligné qu'elle s'était "prononcée pour la retraite à 65 ans". Il rejoint dans cette analyse son camarade du parti communiste Fabien Roussel

"Pour ce qui concerne l'écologie, on n'en fera pas une liste si longue, mais c'est elle qui a fait reporter de 10 ans l'entrée dans le mix énergétique, donc la fin du nucléaire, et fait reporter la fin de l'usage unique des objets en plastique", a argué Jean-Luc Mélenchon. Elisabeth Borne, à ses yeux, "incarnera la continuité de la politique du président de la République et des précédents Premiers ministres, c'est donc en quelque sorte une nouvelle saison de maltraitance sociale et écologique qui commence". 

Il a martelé qu'aura lieu "un troisième tour" : "Les élections législatives des 12 et 19 juin devront décider pour de bon. Il existe la possibilité pour les Français de renvoyer Mme Borne et de faire un autre choix, celui que j'incarne", a déclaré le député des Bouches-du-Rhône. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.