3 min de lecture Élections municipales

Élections municipales 2020 : 3 questions pour tout comprendre au scrutin

ÉCLAIRAGE - Les élections municipales approchent. Les 15 et 22 mars prochain, les Français pourront élire leur maire mais aussi les membres du conseil municipal de leur commune.

Un bureau de vote à Paris, le 26 mai 2019 (illustration)
Un bureau de vote à Paris, le 26 mai 2019 (illustration) Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Marie Gingault

Les 15 et 22 mars prochain, les Français iront aux urnes afin d'élire leur maire, mais aussi les membres du conseil municipal qu'ils souhaitent voir à la tête de leur commune. Tous les citoyens de plus de 18 ans pourront alors aller voter. Si ne pouvez pas vous rendre aux urnes mais que vous souhaitez tout de même voter, pensez à la procuration

Les élections municipales de 2020 sont le deuxième rendez-vous électoral du quinquennat Macron, après les élections européennes de mai 2019. Les Français éliront ainsi plus de 500.000 conseillers municipaux, qui par la suite désigneront les maires de presque 35.000 communes.

Le maire est le personnage clé de la commune. De par sa proximité avec les habitants et son accessibilité, il est l'élu préféré des français selon un sondage Odoxa pour CGI, France Info, France Bleu et la Presse en région. 

1. Quelle est la durée d'un mandat de maire ?

La durée d'un mandat de maire est égale à celle du conseil municipal, soit une sextennat (6 ans). Depuis la loi organique de 2014, la fonction de maire, y compris maire d'arrondissement, déléguée ou adjoint au maire, n'est pas cumulable avec un mandat de parlementaire (député, sénateur ou député européen).

À lire aussi
Jean-Luc Mélenchon, invité du Grand Jury RTL, le 5 avril 2020 La France insoumise
Coronavirus : Jean-Luc Mélenchon "ne fait plus confiance" au gouvernement

Le maire est élu à bulletins secrets et à la majorité absolue lors du premier Conseil municipal qui suit les élections.


À propos des modalités du dépôt de candidature pour les élections municipales, la déclaration de candidature est désormais obligatoire, et ce, dans toutes les communes. Les documents sont disponibles sur le site du ministère de l'intérieur. Concernant les communes de moins de 1.000 habitants, la déclaration de candidature est valable pour les deux tours, tandis que pour les communes de plus de 1.000 habitants, une déclaration de candidature est requise pour chaque tour. 

2. Quel est le mode de scrutin ?

Les conseillers municipaux sont élus au suffrage universel direct. Le conseil municipal élira ensuite le maire de la commune. L'organisation du scrutin varie en fonction de la taille de la commune.

Pour les communes de moins de 1.000 habitants : dans ce cas, le scrutin est majoritaire, plurinominal, à deux tours. La déclaration de candidature est obligatoire. Les candidats peuvent se présenter seul ou en candidature groupée. Quant aux électeurs ils peuvent faire le panachage, ce qui signifie qu'ils peuvent rayer certains noms ou en ajouter de nouveaux. Au premier tour, sont élu au conseil municipal les candidats qui ont obtenu au moins 25% des voix de inscrits et à la fois la majorité absolue des suffrages exprimés. Pour le second tour, les candidats qui obtiennent le plus de voix seront élus, dans la limite des sièges encore disponible.

Pour les communes de 1.000 habitants et plus : dans ce cas, le scrutin est proportionnel avec prime majoritaire. Cela signifie qu'au premier tour, si une liste obtient la majorité absolue des suffrages exprimés, elle se voit attribuée la moitié des sièges à pourvoir. Concernant l'autre moitié des sièges, elle est proportionnellement répartie entre toutes les autres listes ayant obtenu plus de 5% des suffrages exprimés. Si aucune liste n'obtient la majorité absolue, alors un second tour est organisé. Seules les listes ayant obtenu plus de 10% des suffrages peuvent se représenter. Les candidats qui ont obtenu entre 5 et 10% peuvent quant à eux rejoindre à une autre liste. Le second tour fonctionne comme le premier, une prime majoritaire lorsque la majorité absolue est atteinte et répartition proportionnelle à la plus forte moyenne pour les autres candidats.

Dans les communes de plus de 1.000 habitants, les listes doivent être constituées d'autant de femmes que d'hommes. Cette règle n'est pas appliquée au communes de moins de 1.000 habitants.

3. Quelles sont les conditions pour être éligible ?

Pour être éligible aux municipales il faut absolument rempli cinq critères : être français ou ressortissant de l'Union européenne, avoir 18 ans révolu au jour du scrutin, avoir rempli ses obligations vis à vis de l'armée (service militaire ou JAPD). Le candidat doit également justifier d'une attache avec sa commune d'élection, pour cela deux possibilités : être inscrit sur les listes électorales de la commune et donc y résider. Ou alors être redevable d'une des contributions directes de la commune au 1er janvier 2020, c'est à dire payer des impôts locaux en étant propriétaire ou locataire sur la commune. Pour finir, pour être éligible il faut être candidat dans une seule circonscription électorale. 

Sans ces conditions, le candidat ne sera pas éligible. À noter que certaines professions ne peuvent prétendre à des mandats locaux. C'est le cas notamment pour les juges, les préfets ou encore les membres de l'administrations publique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales Mairies Candidat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants