1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. ÉDITO - Ehpad : les nouvelles révélations sur Orpea dans "Les Fossoyeurs, l'édition augmentée"
3 min de lecture

ÉDITO - Ehpad : les nouvelles révélations sur Orpea dans "Les Fossoyeurs, l'édition augmentée"

Le scandale des Ehpad est relancé avec la sortie le 25 janvier du tome 2 des "Fossoyeurs". Emmanuel Macron a clairement manqué le rendez-vous du grand âge.

Centré au départ sur Orpea, le scandale a eu aussi des conséquences sur l’ensemble du secteur des maisons de retraite, privées, associatives ou publiques.
Centré au départ sur Orpea, le scandale a eu aussi des conséquences sur l’ensemble du secteur des maisons de retraite, privées, associatives ou publiques.
Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
ÉDITO - Ehpad : les nouvelles révélations sur Orpea dans "Les Fossoyeurs, l'édition augmentée"
00:03:25
L'invité de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura - édité par Marie-Pierre Haddad

Le 25 janvier, les nouveaux chapitres du livre Les Fossoyeurs de Victor Castanet sont publiés. Dans un premier tome, il avait révélé le scandale des maisons de retraite Orpea. RTL s'est procuré le livre avant sa sortie. 

Qu'est-ce qu'on y apprend de nouveau ? D’abord, si on avait encore des doutes sur les pratiques honteuses d’Orpea, y compris dans le management ou le recrutement, on est servi. Notamment grâce au témoignage d’un chasseur de tête missionné par Orpea, à qui il est demandé de ne pas recruter une candidate plus compétente que la DRH en poste, pour ne pas lui faire de l’ombre, et surtout une candidate qui ne soit pas "trop jolie" pour éviter "que l’un des membres de la direction ne lui saute dessus". Et pour s’être épanché, ce chasseur de tête verra sa réputation mise en miettes sur internet.

Rien n’est inventé. Tout est vrai. On y apprend aussi qu’il n’est pas facile de faire de l’information dans un univers de communication et de finances, où la politique et l’économie sont étroitement liées. 

Le rapport de Macron au grand âge

On y apprend le rôle d’une très grande agence de communication parisienne qui cherche par tous les moyens à sauver les meubles pour éviter qu’Orpea ne sombre. On y apprend le rôle un peu étrange d’un ancien ministre de Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac qui encourage Victor Castanet dans son enquête tout en recommandant à l’un des acteurs du dossier de ne surtout pas lui parler.
 
Victor Castanet raconte tout ce milieu parisien qui passe sa vie à se couvrir et se méfier. Mais la partie intéressante, c’est aussi le rapport du président Macron au grand âge à travers cette affaire Orpea. 

Une absence de volonté

À lire aussi

On apprend dans les nouveaux chapitres que la macronie a envisagé de nationaliser Orpea. Sauf que l’idée a vite été balayée parce que sans le privé, tout le monde s’est rendu compte que cela coutait très cher et parce que trop s’investir sur ce sujet c’était renvoyer l’image d’un président qui n’avait rien fait, pas plus que ses prédécesseurs. 

Emmanuel Macron avait promis une loi sur le grand âge, sur la dépendance qui devait être votée avant fin 2019. Cela a été repoussé et encore promis pour fin 2021, jusqu’à ne plus rien promettre en 2022. Ces derniers chapitres montrent combien le président et ses proches ont été mal à l’aise avec ce dossier qui est la traduction d’une absence de volonté. 

La crainte du gouvernement c’est qu’Orpéa s’en tire

Sur le dossier Orpea lui-même, qu'est-ce qu'on en dit au gouvernement ? Aujourd’hui, on sait qu’il y a urgence à réparer. Plus de 2 Français sur 3 sont inquiets face au risque de maltraitance, selon une enquête du Credoc. La crainte du gouvernement c’est qu’Orpéa s’en tire. L’État a porté plainte, le parquet national financier enquête. La direction d’Orpea a été complètement modifiée, des cautions, de gens de bonne réputation ont été recrutées.
   
Le gouvernement espère que ce ne sera pas qu’un coup de peinture. Il espère que tout ce qui a été débusqué par l’enquête de Victor Castanet : la mauvaise gestion de l’argent public, les pratiques frauduleuses au détriment de l’assurance maladie, les violations du droit du travail, les fausses déclarations, les sociétés d’intelligence économiques missionnées pour surveiller les salariés, les sondages truqués, et puis au sein des Ehpad les cadences infernales des employés, ou le rationnement des résidents, il espère qu’il soit mis totalement fin à ce système.

Mais vous savez d’une manière générale, il faut que ce livre qui a eu un énorme retentissement, fasse œuvre de salut public.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.