2 min de lecture Économie

Économie : Bruno Le Maire appelle les entreprises françaises à investir en Grèce

Bruno Le Maire appelle les entreprises françaises à investir en Grèce, un pays qui "se relève", selon le ministre de l'Économie.

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire le 10 décembre 2018
Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire le 10 décembre 2018 Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Marie Gingault et AFP

"Il faut y aller. Engagez-vous en Grèce, investissez, saisissez les opportunités parce que le gouvernement grec prend des mesures nécessaires pour vous permettre d'investir dans les meilleures conditions" a déclaré Bruno Le Maire lors de l'ouverture d'un forum économique franco-grec mercredi 29 janvier, à Paris. 

Le ministre de l'Économie a appelé les entreprises françaises à investir en Grèce, un pays "qui se relève" selon Le Maire, qui salue le travail de l'ancien Premier ministre : "Je dois reconnaître que le travail qui a été fait par Alexis Tsipras demandait du courage politique et il a eu ce courage politique", a affirmé le ministre français qui a également salué les "réformes courageuses" entreprises par le nouveau gouvernement.

Bruno le Maire a profité de ce forum pour rendre hommage au peuple grec, n'hésitant pas à rappeler que c'est celui qui a "le plus souffert" en Europe, de la crise financière de 2008. "L'économie grecque sort définitivement de la crise et nous trouvons désormais dans une phase de croissance" qui devrait atteindre 2,8% cette année, a souligné Cristos Staïkouras, ministre des finances en Grèce.

La Grèce sort la tête de l'eau

La Grèce a emprunté 2.5 milliards d'euros mardi 28 janvier, avec une obligation de 15 ans. Il s'agit de la plus longue échéance depuis le début de la crise financière. Après une décennie de crise économique et plusieurs plans d'aide internationaux, la Grèce est désormais tenue par ses créanciers de respecter un excédent budgétaire primaire (hors charges de la dette) de 3,5% de son PIB jusqu'en 2022 et une croissance moyenne de 2,2% à horizon 2060.

À lire aussi
Le logo de l'Insee (Illustration). économie
Coronavirus : l'Insee prévoit une chute du PIB de 20% au deuxième trimestre en France

Il est prévu que la dette grecque passe de 181% de sa richesse nationale en 2018, soit 335 milliards d'euros, à 173% en 2019, l'équivalent de 329 milliards d'euros. Cristos Staïkouras a lui aussi appelé les entreprises françaises à investir en Grèce : "La Grèce, étape par étape, retourne à la normalité" a déclaré l'homologue de Bruno Le Maire.

Les deux ministres ont signé une déclaration d'intention afin "d'intensifier les investissements des entreprises françaises en Grèce, notamment dans les secteurs de l'énergie, de l'industrie agro-alimentaire, du tourisme et des infrastructures". Ils sont sont également engagés à "soutenir les investissements des entreprises grecques en France". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Économie française Bruno Le Maire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants