8 min de lecture 11 novembre

11-Novembre : Emmanuel Macron appelle à ne pas "opposer nos peurs"

MINUTE PAR MINUTE - Accompagné de quelque 70 dignitaires étrangers, Emmanuel Macron a célébré le Centenaire de la fin de la Grande Guerre sous l'Arc de Triomphe.

Emmanuel Macron, lors des commémorations du 11-Novembre
Emmanuel Macron, lors des commémorations du 11-Novembre Crédit : Francois Mori / POOL / AP / AFP
ClaireGaveau
Claire Gaveau
avec Marie-Pierre Haddad et AFP

Des dizaines de chefs d'État et de gouvernement avaient rendez-vous à Paris ce dimanche 11 novembre à Paris pour marquer le centenaire de l'armistice de la guerre de 14-18 et participer à un forum international sur la paix.

L'Arc de Triomphe parisien, en haut de l'avenue des Champs-Élysées, a été le théâtre de cette cérémonie hors norme à laquelle ont participé plus de 70 dignitaires étrangers dont Donald Trump, Vladimir Poutine, Angela Merkel, Justin Trudeau, Recep Tayyip Erdogan ou encore Muhammadu Buhari...

À la onzième heure du onzième jour du onzième mois, ces derniers se sont installés au pied de l'édifice emblématique au son des cloches des églises de Paris. "1918, c'était il y 100 ans. Cela semble loin. Et pourtant, c'était hier", a déclaré Emmanuel Macron, le seul président à avoir pris la parole durant la cérémonie. Additionnons nos espoirs au lieu d'opposer nos peurs", a-t-il lancé face aux dirigeants du monde entier. 

À lire aussi
Trois militantes Femen déjouent la sécurité, lors des commémorations du 11-Novembre femen
Les trois Femen interpellées le 11 novembre seront jugées pour "exhibition sexuelle"

"Souvenons-nous ! N'oublions pas !", a exhorté le président français avant les notes du Boléro de Maurice Ravel, qui a servi comme ambulancier près de Verdun en 1916, ne résonne dans le ciel parisien.

Revivez les commémorations du 11-Novembre

13h - L'édition spéciale de RTL est dorénavant terminée. Merci de nous avoir suivis.

12h54 -
Emmanuel Macron et les quelque 70 dignitaires étrangers sont de retour à l'Élysée où doit dorénavant se tenir un déjeuner..

12h39 - À travers tout le pays, les cloches des églises et des cathédrales ont sonné à toutes volées pendant onze minutes. On vous explique pourquoi dans notre article

12h31 - La cérémonie des commémorations du 11 novembre est dorénavant terminée. Les chefs d'État et de gouvernement vont dorénavant regagner l'Élysée.

12h29 - Emmanuel Macron a ravivé la flamme du soldat inconnu avant de déposer une gerbe de fleurs.

12h10 - Le discours d'Emmanuel Macron est dorénavant terminé alors que retentirent les premières notes du Boléro de Ravel. 

12h09 - "Vive la paix entre les États. Vive l'amitié entre les États. Vive la France", conclut Emmanuel Macron qui avait appelé à "additionner les espoirs plutôt qu'opposer les peurs" quelques minutes auparavant.

12h08 - "La France salue avec respect et gravité les morts des autres nations que jadis elle a combattues", poursuit le chef de l'État.

12h06 -
"Faisons ce serment des nations de placer la paix plus haut que tout. Nous en savons le prix, le poids et les exigences. Nous tous, dirigeants politiques, nous devons en ce 11 novembre 2018, réaffirmer devant le peuple notre immense responsabilité. Celle de transmettre le monde dont les générations d'avant ont rêvé. Additionnons nos espoirs au lieu d'opposer nos peurs. Ensemble nous pouvons conjurer ces menaces. Nous avons engagé ce combat et nous pouvons le gagner. La victoire est possible", explique-t-il dans son discours, évoquant notamment le réchauffement climatique, la pauvreté ou encore l'ignorance. 

12h05 - "L'histoire menace parfois de reprendre son cours tragique, lance-t-il. Que ce jour anniversaire soit celui qui renouvelle l'éternelle fidélité à nos morts".

12h03 - "Mais l'humiliation, l'esprit de revanche ont nourri les esprits totalitaristes. La guerre est venu ravager les chemins de la paix. Ici, aujourd'hui, peuple du monde entier, sur cette dalle sacrée, sépulture de notre soldat inconnu, voyez tant de vos dirigeants rassemblés. Chacun d'eux est le visage de cette espérance pour laquelle toute une jeunesse accepta de mourir", poursuit le Président devant ses homologues internationaux.

12h01 - "La leçon de la Grande Guerre ne peut-être celle de la rancœur. Elle est un enracinement qui oblige à penser à l'avenir et à l'essentiel. Dès 1918, nos prédécesseurs ont tenté de bâtir la paix, ils ont imaginé les premières coopérations internationales, ils ont même rêvé d'une Europe politique", enchaîne Emmanuel Macron.

11h58 -
Mais Emmanuel Macron n'oublie pas de rendre hommage aux nombreuses nations qui ont combattu durant cette Première Guerre mondiale. "Sur ce sol de France, le monde entier était venu combattre. Des jeunes hommes venus de toutes les provinces, d'outre-mer, d'Afrique, des Amériques sont venus mourir pour des villages dont ils ne connaissaient même pas le nom... Les millions de témoins, de toutes les nations, racontaient l'horreur des combats, la puanteur des tranchées, les cris des blessés dans la nuit".

11h56 - Le Président revient alors sur le triste bilan humain de cette Grande Guerre alors que "durant ces quatre années, l'Europe manqua de se suicider". "10 millions de morts, 6 millions de blessés, 3 millions de veuves, 6 millions d'orphelins, 1 milliard d'obus tirés sur le seul sol de France...", lance-t-il.

11h53 - "L'armistice n'était pas la paix. Les Français et leurs alliés ont célébré leur victoire, ils s'étaient battu pour leurs libertés, ils avaient connu un enfer, que nul ne peut se représenter. Nous devrions prendre un instant pour faire revenir à nous cet immense cortège de combattants...", poursuit Emmanuel Macron.

11h51 -
"Le 11 novembre 1918, à 11 heures du matin, il y cent ans, jour pour jour, heure pour heure, à Paris comme dans toute la France, les clairons ont retenti et les cloches ont sonné. C'était l'Armistice. C'était la fin de quatre longues années de terribles combats meurtriers", comment le chef de l'État.

11h51 - Emmanuel Macron s'est installé à la tribune et va prononcer son discours.

Emmanuel Macron s'exprime devant les dignitaires étrangers, le 11 novembre 2018
Emmanuel Macron s'exprime devant les dignitaires étrangers, le 11 novembre 2018 Crédit : Eric FEFERBERG / AFP

11h39 - Plusieurs témoignages, en différentes langues, ont été lus par des élèves face aux chefs d'État installés sous l'Arc de Triomphe.

11h31 - Yo-Yo Ma interprète la sarabande de la suite n°5 de Johann Sebastian Bach.

11h23 - La cérémonie officielle démarre. Emmanuel Macron passe les troupes en revue avec Édouard Philippe et Florence Parly.

11h18 - Après Donald et Melania Trump, c'est autour de Vladimir Poutine de rejoindre le cortège de chefs d'État, déjà installé sous l'Arc de Triomphe. Il est le dernier dignitaire étranger arrivé.

11h08 - La patrouille de France vient de survoler l'avenue des Champs-Élysées laissant derrière elle une traînée bleu-blanc-rouge.

La patrouille de France, au-dessus des Champs-Élysées au passage des chefs d'État, le 11 novembre 2018
La patrouille de France, au-dessus des Champs-Élysées au passage des chefs d'État, le 11 novembre 2018 Crédit : ludovic MARIN / POOL / AFP

11h07 - Les chefs d'État, descendus du bus, remontent à pied les quelques mètres qui les séparent de la tribune officielle installée à l'Arc de Triomphe.

11h01 - Comme elles l'ont fait il y a cent ans, les cloches sonnent en l'honneur de l'Armistice, entré en vigueur à onze le 11 novembre 1918.

10h56 - Le trajet de Donald Trump a été émaillé d'un léger incident. Deux Femen, seins nus sur lesquels était écrit "hypocrisie", ont forcé le dispositif de sécurité au passage du cortège pour perturber l'arrivée du président américain. Elles ont été aussitôt interpellées par les forces de sécurité.

10h54 - Donald Trump, qui n'a pas souhaité prendre le bus comme les autres leaders internationaux, remonte actuellement sur les Champs-Élysées pour assister à la cérémonie officielle.

10h49 - Les chefs d'État sont en train de quitter l'Élysée et de rejoindre la rue du Faubourg Saint-Honoré. Emmanuel Macron et Brigitte Macron, avec Angela Merkel, sont en tête de ce "cortège".

10h45 - Alors que la France commémore le centenaire de la fin de la Grande Guerre, plongée cent ans en arrière avec les témoignages laissés par certains Poilus. Il y a quatre ans, Alain Delon s'était installé derrière le micro pour lire cinq lettres écrites sur le Champ d'honneur.

>
ARCHIVES RTL - "Lettre au champ d'honneur", épisode 1 : Alain Delon rend hommage aux Poilus Crédit Média : RTL | Durée : | Date :

10h38 - François Hollande s'est confié au micro de RTL alors qu'il a reçu un héritage douloureux de la part de ses deux grands-pères, qui ont tous deux combattu lors de la Grande Guerre. "Toute mon enfance, et une partie de mon adolescence, j'ai eu ce privilège d'entendre les récits qu'ils me faisaient sur la Première Guerre mondiale".

10h07 - "En ce jour particulier, Emmanuel Macron doit s'adresser à la Nation, adresser des messages de réconciliation, de cohésion. Et, il doit s'adresser au monde entier puisqu'il a invité le monde entier", explique Joseph Zimet, le président de la Mission du Centenaire Première Guerre mondiale.

9h46 - Geneviève Darrieussecq, secrétaire d'État auprès de la ministre des Armées, est l'invitée de RTL ce dimanche matin. Elle évoque une cérémonie pour "célébrer la fin des conflits, l'Armistice". "On rend hommage à tous les Poilus, tous les soldats qui ont subi ce conflit mais aussi à toutes les populations. On célèbre aussi la paix qui est un élément important. Après 1918, elle a été quelque peu loupée et je crois qu'il est temps de se rappeler que la paix est très difficile à mettre en oeuvre", dit-elle.

>
Geneviève Darrieussecq : "On célèbre la fin de la guerre, l'Armistice et la paix" Crédit Image : GEORGES GOBET / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :

9h31 - Les premiers des quelque 70 chefs d'État et de gouvernement attendus ont commencé à arriver au palais de l'Elysée, accueillis par Emmanuel et Brigitte Macron, pour aller ensuite participer à la commémoration de l'armistice.

9h23 - Quel est le programme de la journée ? Pour ne rien louper des commémorations, voici le déroulé de ce 11-Novembre :

- 9h00 : arrivée au fur et à mesure des chefs d'État et de gouvernement à l'Élysée.
- 11h00 : après un trajet vers l'Arc de Triomphe, les leaders mondiaux assisteront à la cérémonie militaire alors qu'Emmanuel Macron passera les troupes en revue.
- 11h45 : Emmanuel Macron proncera un discours avant de raviver la flamme au son du Boléro de Ravel.
- 12h45 : la cérémonie s'achèvera sur "La sonnerie du cessez-le-feu" alors que les chefs d'État se réuniront une nouvelle fois à l'Élysée pour le déjeuner.

9h15 - C'est parti pour l'édition spéciale de RTL. Jusqu'à 13 heures, Vincent Parizot et Benjamin Sportouch s'emparent des micros pour vous faire vivre ces commémorations du 11 novembre.

9h11 - À l'occasion du Centenaire de la Grande Guerre, en 2014, Bruno Cabanes et Jérôme Chapuis revenait sur la Première Guerre mondiale dans une série exceptionnelle. À cette occasion, soldats, civils et politiques ont raconté le conflit qui a fait basculer le monde

>
Le Récit Inattendu : Eté 14, le basculement d'un monde Crédit Image : STR / HISTORIAL DE PÉRONNE / AFP | Crédit Média : Jérôme Chapuis | Durée : | Date :

8h55 - Au-delà du traumatisme immense, la Grande Guerre aura eu un impact considérable sur l'économie mondiale. Les principaux empires disparaissent alors que les États-Unis s'affirment peu à peu comme la nouvelle superpuissance. François Lenglet revient sur cette Première Guerre mondiale et les changements qui ont suivi.

8h21 - Nos reporters sont déjà en place pour vous faire vivre ces commémorations du 11 novembre. 

8h12 - Les badauds seront peut-être déçus, mais ce matin il n'y aura pas de balais de limousine blindée, à l'exception de celle de Donald Trump et de Vladimir Poutine qui rejoindront directement la place de l'Étoile. Les autres chefs d'État et de gouvernement prendront un bus après s'être rassemblés à l'Élysée, aux côtés d'Emmanuel Macron. Ils remonteront les Champs-Élysées, avant de terminer le parcours jusqu'à la place de l'Étoile à pied. 

8h06 - Près de 10.000 personnes sont mobilisées pour assurer la sécurité de ce week-end exceptionnel de commémorations, en présence de plus de 70 délégations étrangères. Christophe Castaner s'est dit "serein et confiant" mais "il nous faut être extrêmement vigilants", notamment face "au risque terroriste" et à celui de "la mouvance radicale", a-t-il souligné. On fait le point sur le dispositif de sécurité.

7h45 - Côté transports en commun, les difficultés sont également notable alors que huit stations de métro sont fermées et non desservies.

07h22 - Si vous aviez prévu de prendre votre voiture ou d'emprunter les transports en commun à Paris aujourd'hui, attention. Plusieurs périmètres vont être bloqués dans la journée, d'abord celui de l'Arc de Triomphe puis celui de la Villette.

07h06 - La cérémonie internationale du centenaire de l'Armistice du 11 novembre 1918 débutera à 10 heures sous l'Arc de Triomphe. Seront présents plus de 70 chefs d'État et de gouvernement, dont Angela Merkel, Donald Trump ou encore Vladimir Poutine.

07h00 - Bonjour et bienvenue dans ce live pour suivre les commémorations du 11 novembre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
11 novembre Première guerre mondiale Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795521615
11-Novembre : Emmanuel Macron appelle à ne pas "opposer nos peurs"
11-Novembre : Emmanuel Macron appelle à ne pas "opposer nos peurs"
MINUTE PAR MINUTE - Accompagné de quelque 70 dignitaires étrangers, Emmanuel Macron a célébré le Centenaire de la fin de la Grande Guerre sous l'Arc de Triomphe.
https://www.rtl.fr/actu/politique/direct-video-11-novembre-macron-trump-et-poutine-presents-aux-commemorations-7795521615
2018-11-11 07:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ygHfrtPAOvdR9C9ZAEcvJw/330v220-2/online/image/2018/1111/7795527649_emmanuel-macron-lors-des-commemorations-du-11-novembre.jpg