2 min de lecture Emmanuel Macron

Deux ans de Macron : Alba Ventura note "une accélération de la baisse de sa popularité"

ÉDITO - Deux ans après son élection, la popularité d'Emmanuel Macron est tombée à 32%. "C'est surtout dans la deuxième année du quinquennat que les choses se sont gâtées", explique Alba Ventura.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura iTunes RSS
>
Deux ans de Macron : "il y a eu une accélération de la baisse de sa popularité", dit Alba Ventura Crédit Image : Ludovic MARIN / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura édité par Sarah Duhieu

Rares sont les présidents qui n'ont pas connu l'impopularité au bout de dans ans de mandat. Emmanuel Macron n'échappe pas à la règle, comme le montre, ce vendredi 10 mai, le baromètre BVA réalisé pour RTL, "La Tribune", la presse régionale et Orange. Le président est passé de 62% de popularité au lendemain de son élection à 32% en avril dernier.

Cette chute est assez vertigineuse mais François Hollande a fait pire, et Jacques Chirac sensiblement comme Emmanuel Macron. Je rappelle souvent que même si cette élection a déjoué pas mal de pronostics, même si le chef de l'État a profité à fond du "dégagisme" ambiant, il ne faut pas oublier que son socle de premier tour est assez faible : 24%, ça le rend très fragile dès le départ.

Mais c’est vrai que, comme le montre notre sondage, c’est surtout dans la deuxième année du quinquennat que les choses se sont gâtées. Il y a eu une accélération de la baisse de sa popularité. Les Français ont commencé à mieux le connaître, à percevoir son agacement, son arrogance. Et puis il y a eu une succession de crises comme l’Affaire Benalla, les démissions de Hulot, de Collomb, jusqu’aux Gilets jaunes.

Perte de soutiens à droite

À lire aussi
Canicule (illustration) gouvernement
Les actualités de 18h - Canicule : Agnès Buzyn appelle à ne pas "minimiser" les risques

Et ça, une partie de l’électorat de droite qui, jusqu’ici, était plutôt bienveillant à l’égard d’Emmanuel Macron, n’a pas apprécié. Trop de confusion, trop de désordre, c’est à ce moment-là qu’il y a eu un reflux des soutiens venant de la droite.

La première année c’est sur sa gauche que le président avait perdu, à cause de la baisse des APL, au moment de loi de moralisation, avec le départ de François Bayrou, et puis la réforme du code du Travail. Voilà comment le "et en même temps" est passé par pertes et profits.

Pour autant, si 41% des sondés sont farouchement opposés à la politique d'Emmanuel Macron, 41% des personnes interrogées "attendent de voir". Cela veut dire qu’il a beaucoup perdu, mais pas encore tout.

L'expression de deux "France"

Ce sondage, il exprime en fait ces deux "France" que l’on décrit souvent, avec d’un côté tous ceux qui en veulent au Président de les avoir oubliés, ceux qui considèrent que la mondialisation est un danger, qui pâtissent des longs trajets pour aller travailler, qui ont des faibles qualifications... Pour qui Macron est le président des villes et des riches.

Et de l’autre côté, ceux qui considèrent que la mondialisation est une chance, les urbains, les diplômés, les CSP+, ceux qui sont mobiles, qui bougent facilement de métier en métier et de ville en ville. Parmi ceux- là, il y a des déçus, mais il y a aussi 39% de gens prêts à lui accorder le bénéfice du doute, à lui faire crédit. Ils ne le soutiennent pas.mais ils considèrent que son quinquennat n’est pas terminé et qu'il doit/peut encore fait ses preuves. Ils attendent de voir.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emmanuel Macron Sondage Présidence de la République
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797596896
Deux ans de Macron : Alba Ventura note "une accélération de la baisse de sa popularité"
Deux ans de Macron : Alba Ventura note "une accélération de la baisse de sa popularité"
ÉDITO - Deux ans après son élection, la popularité d'Emmanuel Macron est tombée à 32%. "C'est surtout dans la deuxième année du quinquennat que les choses se sont gâtées", explique Alba Ventura.
https://www.rtl.fr/actu/politique/deux-ans-de-macron-il-y-a-eu-une-acceleration-de-la-baisse-de-sa-popularite-dit-alba-ventura-7797596896
2019-05-10 08:26:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/OoPwoTR5BeIkOn1Bhl3rnQ/330v220-2/online/image/2019/0415/7797434983_emmanuel-macron-le-12-avril-2019.jpg