1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Européennes : Loiseau pas favorable à un soutien de Macron en meeting
1 min de lecture

Européennes : Loiseau pas favorable à un soutien de Macron en meeting

Si l’Élysée cherche à impliquer davantage et "officiellement" le chef de l'État dans cette campagne, certains ne voient pas cette opération d'un très bon œil.

Emmanuel Macron à Glières le 31 mars 2019
Emmanuel Macron à Glières le 31 mars 2019
Crédit : ludovic MARIN / AFP / POOL
Élections européennes : Loiseau pas favorable à un soutien de Macron en meeting
00:03:09
Élections européennes : Loiseau pas favorable à un soutien de Macron en meeting
00:03:10
Vincent Derosier - édité par Léa Stassinet

Comment impliquer officiellement Emmanuel Macron dans la campagne ? L'Élysée est en pleine réflexion. Pas de sortie par une porte dérobée comme mardi soir et sa visite aux candidats LaREM dans un restaurant parisien. Et le palais présidentiel cherche la bonne formule depuis plusieurs semaines.

Comment le chef de l'État doit-il mener campagne ? Via une nouvelle tribune ? Une interview dans la presse nationale ou dans la presse quotidienne régionale ? Une participation à un bon vieux meeting ? "Tout est sur table, rien n'est encore vraiment décidé", confie un conseiller.

Car en réalité, le sujet divise en Macronie. Il y a ceux qui poussent pour que le Président parle, monte sur scène et mouille la chemise. C'est le cas de Marlène Schiappa par exemple : "Les gens ont besoin d’entendre sa voix", dit la secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité femmes/hommes et de la lutte contre les discriminations au Figaro. Selon elle, "dès lors que le Président  prend la parole, il monte dans les sondages".

Ce que vous allez en retenir c'est que Macron est plus le chef d'un parti que le chef de l’État

Nathalie Loiseau

Ça, c'est pour la vision optimiste. Mais elle est loin d'être partagée par tous. Y compris chez les candidats de la liste de la majorité baptisée Renaissance. Récemment, d’après nos informations, Nathalie Loiseau, la tête de liste aux européennes, a confié qu'elle ne rêvait pas d'un soutien du président de la République en meeting. "Ce que vous allez en retenir c'est qu’Emmanuel Macron est plus le chef d'un parti que le chef de l’État et ça c'est douteux", dit-elle en privé.

À lire aussi

Les proches du Président aussi sont partagés sur la forme que doit prendre cet engagement : "Si les articles de presse disent qu'Emmanuel Macron est en campagne pour sauver le soldat Loiseau, ça n'a pas beaucoup d'intérêt". 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire