1 min de lecture Gérald Darmanin

Darmanin à l’Intérieur : Morano dénonce "une provocation" sur RTL

INVITÉE RTL - La députée européenne juge ce mercredi 22 juillet "particulièrement choquante" et qualifie d'"erreur politique" la nomination de Gérald Darmanin au ministère de l'Intérieur alors qu'il est visé par une plainte pour viol.

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Nadine Morano, invitée de RTL du 22 juillet 2020 Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245x300_Sportouch
Benjamin Sportouch édité par Félix Roudaut

Plus de 15 jours après sa nomination place Beauvau, Gérald Darmanin doit faire face à une polémique autour d'une accusation de viol qui continue d'empoisonner l'exécutif et fragilise le "premier flic de France". Interrogée sur RTL, mercredi 22 juillet 2020, Nadine Morano se montre à son tour très critique. "J’ai trouvé que cette nomination au ministère de l’Intérieur était une provocation. Je suis évidemment attachée à la présomption d’innocence, mais comme vous le savez un ministre en cause depuis la jurisprudence Balladur doit quitter le gouvernement", fulmine-t-elle.

Pour la députée européenne, cette affaire est d'autant plus choquante que Gérald Darmanin a été nommé à l'Intérieur. L'affaire étant toujours en cours, ce dernier pourrait donc être amené à être interrogé par des policiers sur lesquels il a une autorité hiérarchique. "C'est une erreur politique et de la provocation", conclut l'ancienne ministre déléguée chargée de l'Apprentissage et de la Formation professionnelle.

"Vie de jeune homme"

Gérald Darmanin fait l'objet depuis 2017 d'une plainte d'une femme qui l'avait sollicité en 2009 pour tenter de faire annuler une condamnation. Selon la plaignante, il lui aurait fait miroiter son appui et elle se serait sentie contrainte de "passer à la casserole". Pour Gérald Darmanin, il s'agissait au contraire d'une relation librement consentie. 

Classée sans suite dans un premier temps, la procédure a été relancée par la cour d'appel de Paris qui a demandé début juin de nouvelles investigations. Ce qui n'a pas inquiété outre mesure l'exécutif, puisque celui qui revendique avoir eu autrefois une "vie de jeune homme" - il a aujourd'hui 37 ans - a été promu, dans la foulée, des Comptes publics à l'Intérieur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gérald Darmanin Politique Nadine Morano
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants