1 min de lecture Débarquement de Normandie

"D-Day" : un soldat britannique se noie près du "Pegasus Bridge"

La victime a voulu traverser à la nage le canal de Caen avant de se noyer. Les compagnons du soldat ont prévenu les secours samedi soir, après avoir perdu sa trace.

Le "Pegasus Bridge", à Bénouville en Calvados
Le "Pegasus Bridge", à Bénouville en Calvados Crédit : Damien MEYER / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

Il était en France pour participer aux cérémonies du 75ème anniversaire du Débarquement. Ce soldat britannique âgé de 30 ans est décédé dimanche 2 juin après avoir tenté de traverser à la nage un canal en Normandie, selon France Bleu Normandie

"C'est avec tristesse que nous confirmons le décès de ce personnel en France. Nos pensées accompagnent sa famille dans ces moments difficiles", a déclaré un porte-parole de l'armée britannique, sans donner plus de précisions.   

Le soldat britannique s'est noyé tard samedi soir à Bénouville, à proximité du "Pegasus Bridge", nom donné au pont levant de cette ville en l'honneur de la 6e division aéroportée britannique, dont le cheval ailé Pégase était l'emblème. 

La victime a voulu traverser à la nage le canal de Caen avant de se noyer. Les compagnons du soldat ont prévenu les secours samedi soir, après avoir perdu sa trace. Les sapeurs-pompiers de la région ont repêché le corps de la victime dans la nuit. 

30.000 personnes attendues

Le "Pegasus Bridge" fut le premier site libéré dans la nuit du 5 au 6 juin 1944 par les commandos britanniques, arrivés de nuit à bord de planeurs, quelques heures avant la grande armada. Selon la radio locale, citant la préfecture du Calvados, le militaire était hébergé avec son contingent dans un camp militaire, installé à Ranville, près de Caen, Plusieurs milliers de soldats britanniques y sont stationnés pour les commémorations. 

À lire aussi
Jean Morel (à droite) avec deux autres vétérans du commando Kieffer, René Rossey et Léon Gautier, le 5 mai 2017. D-day
Mort de Jean Morel, l'un des derniers vétérans du commando Kieffer

Plus de 30.000 personnes, dont près de 500 vétérans, sont attendues la semaine prochaine en France aux principales cérémonies de commémoration du 6 juin 1944, date du débarquement allié en Normandie, étape-clé de la libération de l'Europe du joug nazi. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Débarquement de Normandie D-day Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants