1 min de lecture Épidémie

Covid-19 à Marseille : "Pourquoi mépriser les élus locaux à ce point ?", s'insurge Boyer sur RTL

INVITÉE RTL - Valérie Boyer, députée LR des Bouches-du-Rhône tire la sonnette d'alarme et conteste les nouvelles mesures prises contre l'épidémie de la Covid-19, exprimées mercredi 23 septembre par Olivier Véran.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Covid-19 à Marseille : "Pourquoi mépriser les élus locaux à ce point ?", s'insurge Boyer sur RTL Crédit Image : PDN/SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245-PARIZOT
Vincent Parizot édité par Venantia Petillault

Les élus marseillais ne décolèrent pas depuis l'annonce d'Olivier Véran de ce mercredi 23 septembre. Valérie Boyer, députée LR des Bouches-du-Rhône dénonce les mesures prises concernant la métropole Marseille-Aix.

"J'espère un report de cette mesure et que les négociations reprennent. Quand il a fallu trouver les maires pour faire face à la crise pendant le confinement, ce sont les collectivités locales qui étaient en première ligne. Aujourd'hui on apprend de façon unilatérale que c'est comme ça et pas autrement. On pénalise notre territoire et on stigmatise les jeunes aussi. À Paris, on fait la différence entre les bars et les restaurants par exemple", note l'élue. 

"La façon dont cela se fait aujourd'hui, on apprend que le poumon économique va être asphyxié, c'est extrêmement angoissant. S'il y a des mauvais élèves, qu'ils soient sanctionnés mais on ne va pas sanctionner tout le monde au motif que l'on n'est pas capables de faire respecter les décisions", fustige la députée LR.

"Ce qui est très inquiétant c'est qu'on est dans une situation économique extrêmement difficile. Le gouvernement promet de l'argent mais augmente la dette et creuse le déficit", regrette Valérie Boyer, qui évoque un "argent maléfique" promis par l'État.

À lire aussi
La Place Rouge dans le centre de Moscou le 27 novembre 2020 en pleine pandémie de Covid-19. coronavirus
Coronavirus en Russie : la situation se dégrade malgré les annonces des autorités

"Soit les élus locaux sont des partenaires ou alors nous sommes dans un pays administré, dans une démocratie il y a des corps intermédiaires. La moindre des choses c'était de prévenir, pourquoi mépriser les élus locaux à ce point ? Il s'agit de prendre à la fois des décisions justes, appropriées et qui puissent être respectées", conclut Valérie Boyer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus Bouches-du-rhône
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants