1 min de lecture Réforme des retraites

Coupures d’électricité : "Ce n’est pas de la délinquance", dit Philippe Martinez

VU DANS LA PRESSE - Au lendemain d'une vaste coupure d'électricité dans le secteur de Rungis et d'Orly, revendiquée par la CGT Énergie pour protester contre la réforme des retraites, Philippe Martinez affirme qu'il ne s'agit pas de "délinquance".

Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, à Matignon
Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, à Matignon Crédit : AFP / Bertrand Guay
Venantia
Venantia Petillault

"Non, ce n'est pas de la délinquance", martèle le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez. La CGT Énergie a revendiqué mardi 21 janvier, une vaste coupure de courant dans la zone d'Orly et de Rungis, afin de montrer que la mobilisation contre la réforme des retraites ne faiblit pas. Une action que Philippe Martinez ne considère pas comme de la délinquance. 

Invité sur BFMTV et RMC ce mercredi 22 janvier, Philippe Martinez a assuré qu'il ne demandait pas aux auteurs de ces coupures sauvages d'arrêter. "Je veux dire au gouvernement : écoutez plutôt que de stigmatiser les grévistes. Ça suffit les provocations. On a l'impression, et cela s'est amplifié depuis que les cheminots et les agents de la RATP ont changé leur forme de grève, que le gouvernement dit 'tout va bien dans le pays.' Mais il y a un problème dans ce pays", s'exclame le secrétaire général de la CGT. 

Le courant a été rétabli, mais on comptabilise au total 30.000 clients ayant été impactés par les coupures d'électricité. Le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité, Enedis, va porter plainte, révèle également BFM

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réforme des retraites Philippe Martinez Cgt
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants