5 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus, vaccin, ski, cinéma : ce qu'il faut retenir des annonces de Castex

ÉCLAIRAGE - Le chef du gouvernement s'est félicité des "premiers résultats" positifs depuis la mise en œuvre du reconfinement. Le taux de reproduction du virus "est aujourd'hui estimé à 0,65", a-t-il indiqué. Soit "l'un des niveaux les plus bas d'Europe".

Jean Castex, le 26 novembre 2020
Jean Castex, le 26 novembre 2020 Crédit : Ludovic MARIN / POOL / AFP
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

"Les premiers résultats sont là", affirme Jean Castex. Le premier ministre s'est exprimé ce jeudi 26 novembre pour préciser et détailler les annonces d'Emmanuel Macron sur la sortie progressive du confinement. Le premier ministre a tenu à saluer les efforts des Français, tout en les appelant à la responsabilité. 

"Nous ne pouvons pas baisser la garde. Notre objectif est de permettre un retour par étapes à une vie plus normale, de vous permettre de passer les fêtes de fin d'année avec vos proches tout en limitant au maximum le risque de reprise épidémique : il est donc prématuré de parler de déconfinement", a estimé le chef du gouvernement. 

Entouré des ministres de la Santé, du Travail, des petites entreprises et de la Culture, Jean Castex a détaillé plusieurs mesures concrètes visant à donner davantage de visibilité aux Français.

La stratégie vaccinale présentée "la semaine prochaine"

Emmanuel Macron a annoncé que la campagne vaccinale en France pourrait être lancée dès "fin décembre début janvier". Jean Castex a annoncé que "la stratégie et l'organisation" française "pour le vaccin" seraient présentées la semaine prochaine par le gouvernement. 

À lire aussi
Coronavirus : les démarches à suivre pour se faire vacciner Coronavirus France
Vaccination : insuffisance rénale, cancer, trisomie.... Pourquoi ces patients sont prioritaires

Encore incertaine il y a quelques semaines, la perspective d'un vaccin protégeant contre le Covid-19 s'est concrétisée ces deux dernières semaines avec une pluie d'annonces de laboratoires concernant l'efficacité de leur vaccin : Pfizer et BioNTech ont dégainé les premiers, suivis par Moderna et AstraZeneca/Université d'Oxford. 

Des activités sportives de plein air

Dès samedi, les Français pourront se déplacer, sous réserve de présentation d'une attestation, au-delà du périmètre de 1 km/1h. Cette limite est étendue à 20km/3h. "Mais elle ne vise pas à permettre des visites à des amis ou des familles", a précisé Jean Castex qui a rappelé que "les activités sportives de plein air" devront être "individuelles".

La reprise des cours de conduite

Les cours de conduite des auto-écoles et les visites immobilières pourront reprendre à compter du samedi 28 novembre. Jean Castex a précisé que la reprise des cours de conduite devra se faire "dans le respect du protocole sanitaire qu'elles appliquaient précédemment, mais la préparation des épreuves théoriques continuera de se faire à distance"

Les visites de logements seront autorisées "pour les professionnels comme les particuliers, là encore dans le respect du protocole sanitaire applicable", a ajouté le premier ministre.

Le protocole sanitaire pour les commerces dévoilé

Concernant la réouverture des commerces le 28 novembre, Alain Griset ministre délégué aux petites et moyennes entreprises explique "la jauge est portée à 8m² par client. (…) Elle s'applique à la surface de vente totale, le mobilier, les étals et le rayonnage ne rentrent plus dans le calcul. Les salariés des commerces ne sont pas comptabilisés". 

Petite nuance par rapport au précédent protocole, la jauge "sera appréciée avec bon sens". "Par exemple, si un couple ou un parent avec son enfant entre dans un commerce, ils compteront pour une seule personne", a-t-il expliqué.

Les offices dans les lieux de culte limités à 30 personnes

Malgré le mécontentement de certains, Jean Castex a confirmé que la jauge pour les offices religieux serait "d'abord (de) 30 personnes" maximum à partir de samedi. Mais le premier ministre a assuré qu'elle évoluerait "progressivement" et pourra tenir compte de la "capacité globale d'accueil" du lieu de culte. 

"Comme d'autres établissements recevant du public, il pourra s'agir d'une jauge en fonction de la capacité globale d'accueil du lieu", a encore déclaré le chef du gouvernement, précisant que "les discussions se poursuivent avec les autorités religieuses".

Des dérogations pour le cinéma et le théâtre

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot s'est réjouie de la réouverture des cinémas et des théâtres pour le 15 décembre si la situation épidémique continue d'évoluer de façon positive. 

À partir de cette date, un couvre-feu sera mis en place de 21 à 7 heures. La ministre de la Culture a annoncé qu'une "tolérance sera permise pour que les spectateurs des séances finissant à 21 heures, puissent rentrer sereinement chez eux". Ils devront être en mesure de présenter leurs billets, en cas de contrôle.

Une aide pour les travailleurs précaires

Une aide de 900 euros par mois sera versée aux travailleurs précaires. "Il s'agit d'une réponse exceptionnelle pour les 400.000 extras de la restauration, ceux qu'on appelle les permittents de l'événementiel ou d'autres secteurs, inscrits à Pôle emploi et qui ont vu cette année leurs revenus baisser drastiquement", a déclaré Jean Castex.

La ministre du Travail Élisabeth Borne a précisé cette aide concernera "ceux qui ont travaillé plus de 60% du temps en 2019" et "qui n'ont pas pu travailler suffisamment en 2020 pour recharger leurs droits" au chômage du fait de la crise. 

Des stations de ski ouvertes, des remontées mécaniques fermées

Le gouvernement a décidé d'ouvrir les stations de ski pendant les fêtes de fin d'année. Mais les remontées mécaniques resteront fermées. Autrement dit, il ne sera pas possible de skier. "Nous avons estimé que la situation épidémique et la situation des hôpitaux dans les régions concernées ne nous permettent pas d'envisager une réouverture pour les fêtes de Noël"a déclaré le chef du gouvernement.

Cependant, Jean Castex a indiqué que "bien entendu, il sera loisible à chacun (...) de se rendre dans ces stations pour profiter de l'air pur de nos belles montagnes, des commerces - hors bars et restaurants - qui seront ouverts".

Un projet de loi sur l'isolement des personnes malades

Le premier ministre a annoncé que le gouvernement présenterait son propre projet de loi sur la mise à l'isolement des personnes malades du coronavirus, afin de renforcer un "accompagnement le plus individualisé possible".  
 
"Notre intention est d'améliorer encore, à chaque étape, la pleine efficacité de la stratégie du test, du traçage et de l'isolement des personnes", a dit le chef du gouvernement, soulignant que "la question de l'effectivité de l'isolement fait partie de la panoplie de ces mesures". "Cela se traduira par un projet de loi déposé par le gouvernement qui traduira ses intentions", a-t-il ajouté. 

Prudent, Jean Castex a insisté sur le fait que l'intention du gouvernement n'était pas de "contrôler pour contrôler" ou de "faire peser une contrainte" mais de "mieux faire respecter l'isolement", avec "un accompagnement médical et humain renforcé". "Nous voulons renforcer un accompagnement le plus individualisé possible pour faire en sorte que cet isolement soit non seulement effectif mais mieux encore accepté et donc plus efficace", a-t-il précisé. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Jean Castex Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants