2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : télétravail et chômage partiel... Ce que prévoit Macron pour les salariés et les entreprises

ÉCLAIRAGE - Emmanuel Macron a annoncé ce jeudi 12 mars des mesures pour protéger les entreprises face à la crise provoquée par l'épidémie de coronavirus. Le président a aussi souhaité une réaction rapide au niveau européen.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Réaction de François Asselin au discours d'Emmanuel Macron Crédit Image : Ludovic MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
IMG_5140
Sarah Rozenbaum et AFP

Le président de la République s'est adressé aux Français dans une allocution diffusée en direct sur le sujet du coronavirus et de sa propagation. Emmanuel Macron a notamment annoncé avoir demandé au gouvernement de préparer "un plan de relance national" qui doit être "cohérent avec nos priorités et nos engagements pour la France".

Pénalisées par la propagation du nouveau coronavirus, de plus en plus d'entreprises françaises ont recours au chômage partiel pour leurs salariés, un dispositif que l'exécutif entend améliorer malgré son coût important. Le président de la République a annoncé des mesures "exceptionnelles et massives" pour "protéger les salariés et les entreprises" face à l'épidémie du coronavirus.

"Dès les jours à venir, un mécanisme exceptionnel et massif de chômage partiel sera mis en oeuvre" qui ira "beaucoup plus loin" que les annonces déjà faites par le gouvernement pour "préserver les emplois et les compétences", a affirmé le président. 

Des mesures fiscales annoncées

"L'État prendra en charge l'indemnisation des salariés contraints à rester chez eux", a-t-il rajouté, s'engageant à protéger les salariés et les entreprises "quoiqu'il en coûte", sans donner plus de précision sur le coût des mesures annoncées.

À lire aussi
Comme beaucoup d'Indonésiens, Kamtim ne porte qu'un seul nom coronavirus
Coronavirus : une Indonésienne de 100 ans a survécu à la maladie

Des mesures fiscales ont aussi été annoncées afin de soulager les entreprises face à la crise : "Toutes les entreprises qui le souhaitent pourront reporter sans justification, sans formalité, sans pénalité le paiement des cotisations et impôts dus en mars".

Le Medef avait demandé dans la journée du 12 mars des mesures d'urgence pour sauver des entreprises durement frappées par la crise du coronavirus ainsi que des réformes pour faire baisser les coûts de production en France en sortie de crise.

Le président de la République a aussi exprimé son souhait de voir l'Europe réagir "fort et vite" avec un plan de relance qui doit aussi être "européen", estimant que les décisions prises par la Banque centrale européenne ne seraient pas "suffisantes" face à la crise du coronavirus.

C'est un élément très positif mais ça ne suffira pas

François Asselin, président de la Confédération des petites et moyennes entreprises
Partager la citation

François Asselin, président de la Confédération des petites et moyennes entreprises a réagi au micro de RTL aux mesures économiques annoncées par Emmanuel Macron "Sur la partie fiscale, les charges sociales, d’entendre dire le président de la République que sans justification, si vous avez besoin, vous pouvez décaler le paiement des charges, c’est un élément très positif." 

Des annonces qui ne satisfont pourtant pas complètement François Asselin : "Pour autant, malheureusement, ça ne suffira pas parce que quand vous faites face à une chute de votre chiffre d’affaires, de vos recettes et que vous continuez à avoir des frais fixes, il faudra élargir le plan économique. Pour certaines entreprises, il faudra supprimer ces charges, si on veut qu’elles puissent redécoller et il faudrait aussi pouvoir décaler les remboursements d’emprunts"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Entreprises Salariés
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants