1 min de lecture Logement

Coronavirus : "Pas d’expulsion locative jusqu’à la fin du mois de mai", dit Denormandie

INVITÉ RTL - "On a eu un président de la République protecteur (...) Il a eu le bon positionnement", s'est réjoui le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, après les annonces du président de la République, jeudi 12 mars.

Yves Calvi 3 Minutes pour Comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Coronavirus : "Pas d'expulsion locative jusqu'à la fin du mois de mai", dit Denormandie Crédit Image : Eric Feferberg / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Camille Descroix

Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé un ensemble de mesures pour lutter contre la propagation de coronavirus qui frappe la France. Pour l'heure, on dénombre 2.876 cas et 61 morts sur le territoire. "On a eu un président de la République protecteur, qui a eu des mots très forts, qui (...) a eu à la fois sur le fond et la forme le bon positionnement", a déclaré le ministre chargé de la Ville et du Logement Julien Denormandie.

Plusieurs annonces ont été faites pour endiguer l'épidémie mais les élections municipales, qui doivent avoir lieu les 15 et 22 mars, seront bel et bien maintenues. "D’un point de vue sanitaire, les experts nous disent que c’est tout à faire jouable de faire ces élections sans avoir un risque sanitaire important", a expliqué le ministre.

Le président a également annoncé que la trêve hivernale était prolongée de deux mois. Une mesure demandée par les associations qui craignent que les personnes sans domicile fixe soient davantage touchées. "Concrètement, ça veut dire pas d’expulsion locative jusqu’à la fin du mois de mai, alors que normalement elles devaient être reprises dès la fin du mois de mars. Ça veut dire qu’il n’y aura aucune utilisation de la force publique", a-t-il poursuivi.

Interrogé sur les cas détectés chez les SDF, il répond : "A ma connaissance, il y a une vingtaine de cas dont un site assez problématique que nous suivons avec beaucoup d’importance à Paris, où, sur le même site il y a 14 cas avérés", a-t-il formulé, "On prend les mesures avec l’ensemble des associations pour à la fois accompagner et aussi mettre en place des centres dédiés […] qui seront opérationnels dans toute la France dans les tous prochains jours", a-t-il conclu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Logement Sans-abri Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants