1 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : Macron salue le début de la vaccination, "nouvelle arme contre le virus"

Les premières vaccinations contre le coronavirus ont été réalisées ce dimanche 27 décembre dans des Ehpad de Sevran et Dijon. Emmanuel Macron a salué le début de cette campagne, en soulignant que le vaccin constituait une "nouvelle arme contre le virus".

Emmanuel Macron, le 4 décembre 2020
Emmanuel Macron, le 4 décembre 2020 Crédit : Thomas SAMSON / POOL / AFP

Top départ pour la campagne de vaccination en France et dans toute l'Union européenne ce dimanche 27 décembre. Emmanuel Macron a salué le début de cette campagne : "Nous avons une nouvelle arme contre le virus : le vaccin. Tenir ensemble, encore", a écrit le chef de l'État dans une série de tweets. 

"Passons le message à nos aïeuls, protégeons-les en priorité", a-t-il exhorté en rappelant que cette "première étape de la campagne de vaccination" concerne "les personnes âgées qui vivent en collectivité ainsi que les professionnels de santé vulnérables". "Le vaccin est intégralement pris en charge. Aucun frais n'est à avancer. Soyons fiers de notre système de santé", a-t-il aussi tenu à souligner sur Twitter. 

Rappelant que "le vaccin ne sera pas obligatoire", le président, qui se trouve actuellement avec son épouse Brigitte au fort de Brégançon, a appelé à avoir "confiance en nos chercheurs et médecins". "Nous sommes le pays des Lumières et de Pasteur, la raison et la science doivent nous guider", a-t-il estimé. 

La campagne française a été lancée ce matin dans un hôpital de Seine-Saint-Denis. C'est Mauricette, 78 ans, et un cardiologue de 65 ans, qui ont reçu les premiers le vaccin Pfizer-BioNTech.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Vaccin Épidémie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants