1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Coronavirus : le masque nécessaire "au moins" jusqu'à fin juin, déclare Macron
1 min de lecture

Coronavirus : le masque nécessaire "au moins" jusqu'à fin juin, déclare Macron

En visite dans l'Aube, le président de la République a appelé à la vigilance et au respect du port du masque et des gestes barrières.

Emmanuel Macron, le 6 mai 2021
Emmanuel Macron, le 6 mai 2021
Crédit : Christophe ARCHAMBAULT / POOL / AFP
Marie-Pierre Haddad

"C'était la réouverture, on peut comprendre qu'il y a eu un engouement mais j'appelle tout le monde, c'est notre intérêt commun, à respecter les règles". Voici le message énoncé par Jean Castex, ce jeudi 19 mai lors d'un déplacement à Blois. 

La veille, la France renouait avec "une liberté retrouvée", selon les termes employés par Emmanuel Macron, avec la réouverture des terrasses, des cinémas, des commerces et des musées. Le président de la République en avait d'ailleurs profité en partageant un café avec Jean Castex. Mais hors de question de relâcher les efforts, selon l'exécutif. 

Alors que la vaccination se poursuit avec l'ouverture aux Français de plus de 18 ans dès le 31 mai, au lieu du 15 juin, la question du port du masque se pose. Le préfet de Moselle a décidé de lever l'obligation du port du masque dans les communes de moins de 2.500 habitants. 

J'en ai marre comme vous du masque

Emmanuel Macron

Lors d'un déplacement à Pont-Sainte-Marie dans l'Aube, Emmanuel Macron a indiqué : "J'en ai marre comme vous du masque". Mais le chef de l'État a aussi expliqué qu'"il ne faut pas se relâcher trop vite". Selon lui, "on a encore beaucoup trop de concitoyens qui ne sont pas vaccinés et on risquerait de retrouver des hôpitaux où il y a trop de cas. Donc il faut continuer la vaccination".

À lire aussi

Il est donc nécessaire de continuer à porter le masque "jusqu'à la fin du mois de juin au moins". Le Président a tenu à se montrer optimiste. "Je pense qu'on tient quand même le bon bout, on est mieux qu'il y a trois semaines et encore mieux qu'il y a six semaines", a-t-il déclaré.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/