2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : "Le déconfinement place les maires en première ligne"

INVITÉE RTL - Au coeur du dispositif de déconfinement, les maires de France regrettent l'absence de doctrine claire du gouvernement. La maire de Morlaix Agnès Le Brun, porte-parole de l'Association des maires de France, souhaite davantage de concertation en vue du 11 mai.

Yves Calvi 3 Minutes pour Comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Coronavirus : "Le déconfinement place les maires en première ligne" Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Benjamin Hue

Reprise des cours, achat de masques grand public, distribution de gel hydroalcoolique... Les élus locaux seront au coeur du dispositif de déconfinement, comme l'a souligné le Premier ministre Edouard Philippe dans son point presse de dimanche. Mais à trois semaines de l'entrée du pays dans la prochaine phase de la crise sanitaire, les maires de France montent au créneau pour que le gouvernement précise sa doctrine. Ils regrettent de ne pas avoir été concertés en amont et s'interrogent sur leur capacité à mettre en oeuvre le cadre fixé par le gouvernement.

"On peut toujours cocher sur papier la liste des garanties sanitaires, mais les maires sont confrontés en permanence au principe de réalité, soit on peut faire, soit non, il n'y a pas d'alternative", déplore sur RTL Agnès Le Brun, maire de Morlaix et porte-parole de l'Association des maires de France (AMF). "Nous serons au rendez-vous mais les gens doivent bien se rendre compte que nous sommes en première ligne".

"La liste des questions est aujourd'hui plus longue que celle des réponses, poursuit l'édile. Il faut absolument des clarifications sur certains points, notamment les garanties sanitaires et les conséquences de certaines exigences, notamment concernant les gestes barrières". 

A quinze jours de la présentation du plan de sortie de confinement, de nombreux maires ne savent pas "comment vont fonctionner les salles restauration et les salles de sieste, s'il faudra porter un masque ou non dans les cours d'école", explique Agnès Le Brun. "On voit aussi que le volume de gel sera bien supérieur à celui d'aujourd'hui. Mais qui fait quoi ? Qui commande ? Qui produit ? Qui paye ? Et qui distribue ? C'est ça que nous attendons de l'Etat".

À lire aussi
Une femme se fait vacciner (photo d'illustration) coronavirus
Coronavirus : que sait-on sur le vaccin Moderna bientôt en phase finale de test ?

Dans une contribution adressée mardi 21 avril à Jean Castex, le haut-fonctionnaire chargé de la mise en oeuvre du déconfinement, l'Association des maires de France a demandé à ce que le dispositif soit cadré au niveau national mais puisse être adapté aux échelons locaux selon les spécificités du terrain. "Nous demandons simplement un pacte de confiance car on ne pourra pas faire sans nous, nous sommes toujours dans un esprit de cohésion mais nous ne sommes ni des exécutants, ni des troupes supplétives, il ne faut pas l'oublier".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement Maires
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants