1 min de lecture Économie

Coronavirus : la semaine de 60 heures est "une hérésie", selon Yves Veyrier

INVITÉ RTL - "Au risque de l'épidémie, on va ajouter un risque de fatigue et d'épuisement" chez les salariés des secteurs dits "essentiels", estime Yves Veyrier qui se dit "en colère" contre la disposition du gouvernement.

RTL Midi -  Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Coronavirus : la semaine de 60 heures est "une hérésie", selon Yves Veyrier Crédit Image : JACQUES DEMARTHON / AFP | Crédit Média : Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière et Marie-Pierre Haddad

Le gouvernement va permettre de déroger à la durée du travail dans certains secteurs jusque 60 heures sur une semaine, contre 48 heures actuellement, et 46 heures contre 44 heures en moyenne sur une période de 12 semaines, a indiqué mardi le ministère du Travail.

Ces dérogations, dont le principe avait été annoncé le week-end dernier par le ministre de l'Économie, pourront s'appliquer par exemple dans "l'énergie", "les télécoms", "la logistique", "les transports" ou encore "l'agroalimentaire", a précisé l'entourage de la ministre du Travail Muriel Pénicaud

"Une hérésie", selon Yves Veyrier, secrétaire général de Force ouvrière. Invité à l'antenne de RTL ce mercredi 25 mars, il dénonce un système "contre-productif". "Je suis en colère parce que nous avions une réunion avec la ministre du Travail. Toutes les organisations syndicales ont protesté contre ce type de dispositifs qui conduit à donner tous les pouvoirs à l'employeur. L'organisation patronale a indiqué qu'elle n'était pas demandeur", explique-t-il. 

Selon le syndicaliste, il est nécessaire de "ménager" les salariés des secteurs dits "essentiels". "Il faut être sûr que l'on met en œuvre toutes les dispositions protectrices et une organisation du travail qui permet de respecter la distanciation sociale. Au risque de l'épidémie, on va ajouter un risque de fatigue et d'épuisement avec des horaires trop importants et des temps de repos réduits", a déclaré Yves Veyrier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Coronavirus Force ouvrière
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants