2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : la petite phrase de Macron qui parasite Philippe

ÉCLAIRAGE - Le premier ministre s'évertue à mettre en garde contre le risque d'"écroulement économique". Tandis qu'Emmanuel Macron lui ne préfère pas employer "ces grands mots".

>
Ce qu'il faut retenir de la visite de Macron dans une école des Yvelines Crédit Image : Ian LANGSDON / POOL / AFP | Crédit Média : Vincent Derosier | Durée : | Date :
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Une prise de parole parasite ? Emmanuel Macron était en visite, ce mardi 5 mai, dans une école de Poissy dans les Yvelines, à une semaine de la reprise progressive de l'école. Le président de la République a ainsi voulu se rendre au sein des classes respectant les mesures de distanciations physiques et appliquant les gestes barrières. 

Au terme de sa visite, Emmanuel Macron a répondu aux questions des journalistes, lors d'une interview télévisée. C'est un chef de l'État au discours conciliant qui est apparu devant les caméras. "On ne dira jamais à un enseignant pour qui les conditions ne sont pas remplies : 'Vous devez aller travailler'", a indiqué le président de la République.  

Interrogé sur l'impact économique de la crise, Emmanuel Macron semble avoir pris ses distances avec la ligne évoquée par Édouard Philippe. La veille devant le Sénat, le premier ministre a insisté sur le "coût social et économique colossal" du confinement. "Le moment est critique, nous ne pouvons pas rester confinés (...) La vie économique doit reprendre impérativement et rapidement, avec des aménagements, avec de la bonne volonté" a-t-il martelé en mettant en garde contre "le risque de l'écroulement" de l'économie française

Une communication brouillée entre Macron et Philippe ?

Mais Emmanuel Macron préfère répondre : "Non, je n'ai pas ces grands mots". Une phrase qui relance les tensions entre le président et son premier ministre. "Une des explications, c'est que le président de la République n'a pas le même cahier des charges que le premier ministre", note Vincent Derosier journaliste politique chez RTL. Le chef du gouvernement est chargé de l'organisation du déconfinement et de l'aspect technique. 

À lire aussi
Un agriculteur dans son champs (illustration) économie
Les agriculteurs français font face à une accumulation de fléaux

"Cela fait maintenant quelques semaines que l'Élysée le répète : Emmanuel Macron donne un cap. Face à un Édouard Philippe qui doit gérer la montagne du déconfinement et toutes les contraintes qui y sont liées", ajoute-t-il. 
Depuis quelques semaines, la communication semble brouillée entre Emmanuel Macron et Édouard Philippe et plus généralement entre l'Élysée et Matignon. L'idée d'un remaniement qui verrait un changement de premier ministre a émergé dans le débat politique, avec l'hypothèse d'un gouvernement d'union nationale

Il n'y a pas eu d'appels avec des journalistes et pas d'expression de doutes vis-à-vis du premier ministre

L'Élysée
Partager la citation

Point culminant des tensions : le président de la République aurait appelé des journalistes pour partager son avis divergent, avec celui de son premier ministre, sur le délai accordé aux députés pour voter le plan de déconfinement. 

Une information "catégoriquement" démentie par l'Élysée. "Il n'y a pas eu d'appels avec des journalistes et pas d'expression de doutes vis-à-vis du premier ministre, assure un proche conseiller du président. Cette histoire de vote à reporter ou pas est par ailleurs sans intérêt. Il s'agit d'une déclaration du premier ministre. Ce n'est pas de la compétence de la présidence", explique un membre du cabinet élyséen au Figaro

La réaction d'Emmanuel Macron ne passera pas inaperçue, dans un contexte où les couacs et les erreurs de communication se sont accumulés pour l'exécutif.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Édouard Philippe Élysée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants