1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Coronavirus : "L'heure n'est pas à envisager des réouvertures", affirme Jean Castex
1 min de lecture

Coronavirus : "L'heure n'est pas à envisager des réouvertures", affirme Jean Castex

Compte-tenu de la situation sanitaire "préoccupante", le Premier ministre a souligné lors de sa conférence de presse qu'aucune réouverture des lieux publics fermés n'était envisageable pour le moment.

Le Premier ministre Jean Castex, lors d'un point presse hebdomadaire sur l'épidémie de coronavirus, le 4 mars 2021 à Paris.
Le Premier ministre Jean Castex, lors d'un point presse hebdomadaire sur l'épidémie de coronavirus, le 4 mars 2021 à Paris.
Crédit : Alain JOCARD / AFP / POOL
Florise Vaubien

Lors du point presse hebdomadaire sur l'épidémie de coronavirus en France, le Premier ministre a annoncé, ce jeudi 4 mars, de nouvelles restrictions concernant notamment les départements où la circulation du virus reste élevée.

Jean Castex a également souligné qu'aucune réouverture des lieux publics fermés n'était envisageable, compte-tenu de la situation sanitaire "préoccupante". Le porte-parole Gabriel Attal avait évoqué un retour à une vie "plus normale" à la mi-avril, mais pour l'heure, aucune date concernant les bars, restaurants, lieux culturels et sportifs n'a été fixée

"S'il est de notre devoir de préparer la suite, l'heure n'est pas à envisager des réouvertures", a-t-il déclaré. L'exécutif a souligné que la priorité actuelle concernait la lutte contre les variants, notamment celui détecté au Royaume-Uni qui représente 60% des cas de contamination en France

Un "combat collectif"

"La situation est préoccupante dans les services hospitaliers, et nous cherchons à respecter cet équilibre pour éviter les afflux dans les établissements de santé et pour permettre à la vie de se dérouler", a ajouté le Premier ministre, rappelant que la France doit mener "un combat collectif". 

À lire aussi

Parmi les nouvelles annoncées par le gouvernement, les Hautes-Alpes, l'Aisne, et l'Aube, s'ajoutent désormais à la liste des 20 départements placés sous surveillance renforcée. Dans ces départements, les centres commerciaux non-alimentaires de plus de 10.000 mètres carrés doivent fermer leurs portes au public. En outre, le confinement le week-end a été confirmé dans le Pas-de-Calais.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/