2 min de lecture Économie

Coronavirus : en 2020, la France devrait connaître sa plus forte récession depuis 1945

Le France va sans doute connaître sa pire année de récession économique depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, a estimé Bruno Le Maire, le 6 avril. Pour pallier le ralentissement économique, l'État a débloqué 45 milliards d'euros.

"Tous les pays européens doivent redémarrer à la même vitesse pour garantir la cohésion", a également estimé le ministre de l'Économie.
"Tous les pays européens doivent redémarrer à la même vitesse pour garantir la cohésion", a également estimé le ministre de l'Économie. Crédit : Ludovic MARIN / POOL / AFP
benoit
Benoît Collet et AFP

En deçà des -2,2%. L''épidémie de Covid-19 risque d'engendrer l'une des pires récessions du XXe siècle en France, a annoncé Bruno le Maire, le ministre de l'Economie, lors d'une audition par la commission des Affaires économiques du Sénat, le 6 avril. Il s'agirait de la plus forte croissance négative depuis la fin de la deuxième guerre mondiale.

"Le chiffre de croissance le plus mauvais qui ait été fait par la France depuis 1945, c'est en 2009 après la grande crise financière de 2008: -2,2%. Nous serons vraisemblablement très au-delà des -2,2%" cette année", a affirmé le ministre.

Afin de pallier la baisse de l'activité économique dans le pays, Bruno Le Maire a déjà annoncé une série de mesures de soutien aux entreprises : report de paiement pour les charges sociales et fiscales, dégrèvements d'impôt, garanties de prêts privés par la Banque publique d'investissement, et recours généralisé au chômage partiel.

Mesures d'urgence en France et en Europe

Au total, l'État français a débloqué 45 milliards d'euros pour son "plan d'urgence économique", dont 8,5 milliards pour financer le chômage partiel, un milliard d'euros visant à soutenir les petites entreprises de moins de 10 salariés, et 2 milliards d'euros pour payer les arrêts maladie.

À lire aussi
Une facture EDF et une ampoule (illustration) économie
Électricité : le RTE craint de ne pouvoir approvisionner les foyers cet hiver

Sur France 2, le ministre de l'économie a également appelé à la création d’un fonds européen pour relancer l’investissement après la crise. "Tous les pays européens doivent redémarrer à la même vitesse pour garantir la cohésion, la solidarité et l’unité de l’Union européenne", a-t-il dit.

L'UE dispose déjà d'un "mécanisme européen de stabilité", créé en 2012 lors de la crise des dettes souveraines, et doté de 410 milliards d'euros. Une partie de cette enveloppe pourrait servir à venir en aide aux pays les plus touchés par la crise du Covid-19. C'est en tout cas ce que prônent les Pays-Bas et l'Allemagne, hostiles au principe d'eurobonds, autrement dit de mutualisation de la dette des différents États membres qui permettrait aux pays les plus fragiles d'emprunter plus facilement sur les marchés internationaux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Crise Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants