2 min de lecture Christiane TAUBIRA

Coronavirus : Christiane Taubira évoque ses "inquiétudes" sur le tracking

L'ancienne ministre de la Justice a dit "non" au "moindre grignotage de libertés, puisque les démocraties ne savent pas rétablir les libertés qu'elles grignotent".

Christiane Taubira à l'Assemblée nationale
Christiane Taubira à l'Assemblée nationale Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Le débat ouvert par le gouvernement sur la possibilité de pister les données des citoyens pour lutter contre la pandémie de coronavirus continue de susciter des méfiances au sein de la classe politique. Après Jean-Luc Mélenchon qui estimait que cette technique de "tracking", via l'application "StopCovid", ne servait à rien, c'est Christiane Taubira qui monte au créneau. L'ancienne garde des Sceaux a partagé ses inquiétudes sur le sujet. 

Sur France inter, elle a expliqué qu'"il faut toujours être extrêmement prudent". "J'ai entendu toutes les explications techniques et presque philosophiques sur cela. Moi, j'ai des inquiétudes sur le traçage, quel qu'il soit", ajoute-t-elle sur le projet du gouvernement qui divise jusqu'au sein de sa propre majorité

"La France a des structures qui peuvent apporter des garanties, a précisé l'ancienne ministre de la Justice. Non au moindre grignotage de libertés, puisque les démocraties ne savent pas rétablir les libertés qu'elles grignotent".

Je pense sincèrement que des femmes dans des positions d'autorité ou de pouvoir auraient abordé les choses différemment

Christiane Taubira sur France inter
Partager la citation

À quelques heures de la prise de parole d'Emmanuel Macron depuis l'Élysée, l'ancienne ministre de la Justice sous François Hollande est aussi revenue sur la gestion de la crise de la part de l'exécutif. Et plus précisément sur les déclarations du président de la République sur l'état de guerre dans lequel la France est plongée depuis le début de la crise du coronavirus.

À lire aussi
Christiane Taubira Télévision
VIDÉO - Christiane Taubira danse en duplex à la télévision, se croyant hors antenne

"Je n'ai pas envie de sombrer dans la facilité en disant que le président s'est trompé de registre. Il a probablement intentionnellement voulu bousculer les consciences et les comportements. Je pense sincèrement que des femmes dans des positions d'autorité ou de pouvoir auraient abordé les choses différemment", a-t-elle indiqué.

Christiane Taubira a poursuivi en expliquant que "plutôt que d'avoir recours à ce corpus viril, martial, elles auraient vu plus facilement que ce qui fait tenir la société, c'est d'abord une bande de femmes : elles sont majoritaires dans les équipes soignantes, même si nous soignons aussi avec autant de gratitude les hommes ; elles sont majoritaires aux caisses des supermarchés, dans les équipes qui nettoient les établissements qui travaillent encore". 

Et d'ajouter : "Tout ce qui tient la société, qui nous permet d'inscrire une temporalité dans nos têtes, de nous projeter, ce sont les femmes qui le font. Depuis longtemps, ce sont les femmes qui portent les métiers de soin en général".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Christiane TAUBIRA Coronavirus Hôpitaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants