1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : Christian Jacob veut ré-autoriser les messes à partir du 11 mai

INVITÉ RTL - Le président des Républicains a précisé que la reprise de la vie ecclésiastique devait se faire "dans le respect des gestes barrières".

micro générique Le Grand Jury Benjamin Sportouch iTunes RSS
>
Le Grand Jury de Christian Jacob Crédit Image : JOEL SAGET / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245x300_Sportouch
Benjamin Sportouch et Marie-Pierre Haddad

La conférence des évêques de France (CEF) a jugé "essentiel" que la vie ecclésiale - messes, mariages, baptêmes, etc. - puisse reprendre son "caractère communautaire" à partir du 11 mai, "au même rythme que la vie scolaire, sociale et économique". La CEF représente environ 120 évêques. Elle a remis aux pouvoirs publics un "plan de déconfinement" qui est une "proposition de travail avec le gouvernement", a précisé la CEF à l'AFP.

Lors du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCIChristian Jacob estime que "ne pas pouvoir faire d'accompagnement religieux en cas de deuil est un traumatisme. Tant qu'on est confiné, on peut comprendre que les messes soient suspendues. Mais si l'on va vers un déconfinement, il faut se poser la question". 

Faut-il autoriser les messes à partir du 11 mai ? "À partir du moment où on déconfine, il ne doit pas y avoir de régimes spécifiques (...) À partir du moment où l'on respecte les gestes barrières et que l'on n'est pas sur une concentration trop importante de population, il est normal que les messes puissent reprendre. De même pour les autres confessions. Mais dans le respect des gestes barrières", répond le président des Républicains.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Christian Jacob Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants