4 min de lecture Gouvernement

Coronavirus, bac 2020 et municipales : ce qu'il faut retenir de l'interview de Philippe

ÉCLAIRAGE - Le Premier ministre a évoqué plusieurs pistes concernant les épreuves du baccalauréat, mais aussi le report des municipales et le déconfinement.

Édouard Philippe, le 26 février 2020.
Édouard Philippe, le 26 février 2020. Crédit : Ludovic Marin / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Un premier bilan provisoire "partiel" sur le nombre de décès dans les Ehpad a été dévoilé ce jeudi 2 avril au soir, avec 884 décès de personnes âgées du coronavirus et 14.638 cas "confirmés ou possibles" recensés. "Il s'agit d'un premier chiffre partiel, avec de grandes inégalités dans le recueil entre régions et un travail important est en cours pour regrouper l'ensemble de ces données", a précisé le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, lors de son point quotidien.

Selon un décompte partiel réalisé par l'AFP sur la base de chiffres régionaux et d'annonces de responsables d'établissements, au moins 900 résidents d'Ehpad ont succombé au Covid-19 depuis le début de l'épidémie. Dans le Grand Est, 570 décès liés au Covid-19 ont ainsi été enregistrés dans les Ehpad depuis l'apparition du virus. Le Haut-Rhin, foyer de contamination, comptabilise à lui seul 314 de ces décès.

En tout, les décès en Ehpad représentaient mercredi plus du tiers du bilan global dans la région (1.585 décès).

Un confinement qui va "probablement durer plus longtemps"

Édouard Philippe est revenu sur les différentes hypothèses à l'étude sur le déconfinement. "La logique du confinement doit prévaloir au moins jusqu'au 15 avril et probablement plus longtemps (...) Il faut dire la vérité aux Français le déconfinement ce n'est pas pour demain matin", explique Édouard Philippe. 

À lire aussi
Une manifestante après la double explosion survenue mardi 4 août dans le port de Beyrouth. Liban
Les infos de 6h - Explosions à Beyrouth : une semaine après, l'hommage des Libanais

"Ce qui est acquis c'est que ce déconfinement devra intervenir progressivement, sauf si on trouve un vaccin (...) pour éviter qu'ensuite nous soyons frappés par une deuxième vague. C'est un exercice très délicat mais nous allons trouver la bonne solution et nous allons nous coordonner avec les Italiens et les Espagnols et le continent européen", ajoute-t-il.

La piste du contrôle continu pour le bac 2020

Le baccalauréat va-t-il être maintenu à cause de la crise liée au coronavirus ? Le Premier ministre a reconnu qu'il ne serait pas possible aux lycéens de terminale de "passer le bac dans des conditions normales". En conséquence, les épreuves du bac 2020 devront être organisées "d'une façon totalement neuve et originale", a dit le Premier ministre.

"Soit elles auront lieu sur le fondement du contrôle continu, basé sur le premier et deuxième trimestres. Et si les cours peuvent reprendre dans de bonnes conditions au cours du mois de mai ou juin alors le dernier trimestre", comptera aussi. "Soit on peut espérer conjuguer à ce contrôle continu complet une épreuve qui serait organisée à la fin du mois de juin", a-t-il ajouté. 

C'est au ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer d'"instruire" le sujet. Le Premier ministre a d'ailleurs semblé privilégier la piste d'un "contrôle continu" complet pour sanctionner ou non l'examen.

Les municipales reportées à octobre ?

Édouard Philippe a évoqué l'hypothèse d'un nouveau report du second tour des élections municipales à "octobre" ou "après", selon ce que dira le rapport d'étape sur l'épidémie de coronavirus qui doit être publié le 23 mai. "La décision d'organiser ou non le deuxième tour le 21 juin sera prise le 23 mai à l'issue d'un rapport qui permettra de dire à ce moment-là s'il est possible de (l') organiser" à cette date, a rappelé le Premier ministre.

"Si c'est possible le deuxième tour des élections municipales se tiendra à cette date. Si on fait le constat, en mai, qu'en juin il n'est pas possible d'organiser le deuxième tour, ce que beaucoup des observateurs ou des acteurs de la vie politique pressentent ou ressentent (...), il faudra décaler cette élection, peut-être en octobre, peut-être après", a-t-il développé.

"C'est une décision qui sera prise collectivement", a-t-il assuré. "Ce n'est pas le Premier ministre qui prendra la décision, c'est le Parlement puisqu'il faudra une loi pour organiser les choses". Une telle décision, qui nécessitera de refaire le premier tour là où les candidats n'ont pas été élus au premier, pourrait aussi impliquer de reporter également les élections sénatoriales prévues en septembre.

La "pire des choses serait d'augmenter les impôts"

Le chef du gouvernement ne souhaite pas augmenter les impôts. "Nous devons nous organiser pour que le pays tienne, que les entreprises subsistent", indique-t-il après avoir estimé que "la pire des choses lorsqu'on traverse une crise et que l'on veut faire redémarrer le pays, serait d'augmenter les impôts".

Un risque de pénurie de médicaments ?

Le Premier ministre a reconnu des "tensions très fortes" sur certains médicaments nécessaires aux services de réanimation et de soins intensifs, dues à une demande "inouïe" dans le monde confronté à la pandémie de coronavirus. Il a aussi assuré que le gouvernement se battait "heure après heure pour faire en sorte de répondre à l'augmentation inouïe et jamais constatée de cette consommation".

"Partout dans le monde et au même moment, la consommation des produits nécessaires à la réanimation, que ce soit les médicaments ou les consommables liés à la réanimation, (comme) les embouts des respirateurs, explose dans des proportions jamais imaginées", a déclaré Édouard Philippe, chiffrant la hausse de cette demande mondiale à près de 2.000%.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Coronavirus Baccalauréat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants