1 min de lecture Baccalauréat

Coronavirus : Philippe privilégie la piste d'un bac à 100% en "contrôle continu"

Le Premier ministre a reconnu jeudi qu'il ne serait pas possible de "passer le bac 2020 dans des conditions normales".

Des copies du baccalauréat dans une salle d'épreuve (Illustration).
Des copies du baccalauréat dans une salle d'épreuve (Illustration). Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
AFP et Youen Tanguy

On en sait plus sur le possible déroulement du baccalauréat 2020. Car avec l'épidémie de Covid-19 et depuis le début des mesures de confinement, les lycéens sont inquiets. Les établissements scolaires étant fermés depuis le 16 mars dernier, il paraissait en effet peu probable que les épreuves du bac se déroulent normalement. Édouard Philippe l'a confirmé. 

Interrogé par TF1 ce jeudi soir, le Premier ministre a déclaré qu'il était "acquis" que les lycéens ne puissent "passer les épreuves du baccalauréat dans les conditions normales" car cette "machinerie annuelle" ne pourrait être mise en oeuvre dans de bonnes conditions. 

"L'interruption des cours, des classes... va avoir un impact sur la capacité de chacun à respecter la totalité du programme", a reconnu Edouard Philippe. Il est donc acquis que les épreuves ne pourront pas se dérouler au mois de juin comme chaque année". En conséquence, les épreuves du bac 2020 devront être organisées "d'une façon totalement neuve et originale", a-t-il ajouté.

Deux hypothèses

Le premier ministre a donc évoqué deux hypothèse. La première : "Elles auront lieu sur le fondement du contrôle continu, basé sur les premiers et deuxièmes trimestres. Et si les cours peuvent reprendre dans de bonnes conditions au cours du mois de mai ou juin alors le dernier trimestre", comptera aussi.  

À lire aussi
Des copies du baccalauréat dans une salle d'épreuve (illustration) baccalauréat
Coronavirus en France : l'oral du bac de français aura-t-il lieu ?

La deuxième option : "On peut espérer conjuguer à ce contrôle continu complet une épreuve qui serait organisée à la fin du mois de juin".

Édouard Philippe a rappelé que Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale, "aura l'occasion de préciser très prochainement les conditions dans lesquelles le bac 2020 interviendront". Avant de conclure : "Pour ma part, je crois que c'est sur la piste du contrôle continu le plus complet qu'il va falloir se reposer."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Baccalauréat Lycéens Jean-Michel Blanquer
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants