1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Congrès du PS : "Nous sommes la surprise" de la présidentielle, assure Olivier Faure
2 min de lecture

Congrès du PS : "Nous sommes la surprise" de la présidentielle, assure Olivier Faure

Le Premier secrétaire du Parti Socialiste, Olivier Faure, largement réélu hier, a affirmé ce dimanche 19 septembre que son parti allait être "la surprise" de la présidentielle, appelant une nouvelle fois au "rassemblement de la gauche" derrière le PS.

Olivier Faure en janvier 2020
Olivier Faure en janvier 2020
Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Romain Giraud & AFP

Olivier Faure l'assure : le Parti socialiste sera la grande surprise de l'élection présidentielle de 2022. C'est en tout cas ce qu'il a affirmé ce dimanche 19 septembre, après avoir été largement réélu à la tête du parti la veille. 

Dans son discours de clôture du 79e Congrès du PS à Villeurbanne, il a ainsi promis aux militants une campagne pour la présidentielle "comme nous n'en faisons plus depuis longtemps", sans jamais évoquer le nom de la probable candidate du parti à l'Elysée, Anne Hidalgo. La maire de Paris devrait être investie le 14 octobre prochain par les militants à l'issue d'un vote interne. 

Après le vote du 14 octobre, "nous entrerons alors en campagne. Je viendrai la faire avec vous, et nous irons là où plus personne ne va", a lancé Olivier Faure aux militants. "Nous occuperons les préaux et les places des villages. Nous ferons vivre la République et nous ferons à nouveau vibrer l’âme démocratique", a-t-il déclamé.

"Je prétends que nous avons appris de nos erreurs, réfléchi sur notre projet et que nous avons déjà une équipe de France, des maires, des présidents de région et de département, mais aussi de responsables du Parti socialiste et de parlementaires", équipe déjà largement engagée derrière Anne Hidalgo, a-t-il poursuivi.

Une coalition de la gauche

À lire aussi

Le Premier secrétaire du PS a également appelé au "rassemblement de la gauche et de l'écologie" derrière le PS. Regrettant que la gauche se présente "fragmentée", Olivier Faure a assuré qu'"aucun d’entre nous ne pourra gouverner seul". "Pour gagner et transformer ce pays, la gauche et l'écologie doivent se rassembler", a-t-il affirmé, alors que s'achève ce dimanche le premier tour de la primaire écologiste.

"Nous proposons une coalition, entre des familles politiques aux identités spécifiques, qui, malgré leurs différences, s'accordent sur une candidature à l'élection présidentielle, des candidatures aux élections législatives pour porter ensemble un accord de législature", a-t-il poursuivi.

"Voulez-vous vraiment continuer avec Darmanin, Blanquer, Le Maire ? Voulez-vous vraiment les remplacer par Le Pen, Zemmour, Ménard et Dupont-Aignan ?", a-t-il demandé sous les huées des militants. Il a proposé "qu’on les remplace par des Carole Delga (présidente socialiste de la région Occitanie), des Johanna Rolland (maire de Nantes), des Nathalie Appéré (Rennes), des Cécile Helle (Avignon) ou encore des Nadège Azzaz (Châtillon)". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/