1 min de lecture Politique

Comment le bien-être animal est devenu un sujet politique

ÉDITO - Les animaux ne votent pas, mais beaucoup de gens le font pour eux. La majorité présidentielle doit faire des propositions pour séduire les électeurs.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Comment le bien-être animal est devenu un sujet politique ? Crédit Image : JEAN-PIERRE MULLER / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
et Petit Biscuit

Ce vendredi 4 octobre, c'est la Journée mondiale des animaux. Et le bien-être animal est en effet devenu un sujet politique à part entière et même un enjeu électoral. Tout le monde ou presque veut en parler. 

Le secrétaire d'État à la jeunesse, Gabriel Attal, va se rendre dans le Finistère, il ira voir un élevage de poules et un élevage de porcs, forcément exemplaires avec leurs animaux. Mais quel rapport avec ses fonctions ministérielles ? 

Les jeunes sont très sensibles à la cause animale. Presque trois jeunes sur quatre pensent que c'est un sujet très important, selon un récent sondage Ifop. Gabriel Attal trouve que sa famille politique n'est pas en pointe sur le sujet. 

Mais les amis des animaux, c'est une planète à part entière, avec ses organisations : 30 millions d'amis, la fondation Brigitte Bardot, des médias comme celui qu'a créé Aymeric Caron, les vidéos de L214 et des influenceurs sur YouTube comme Hugo Clément. Autant de gens qui surveillent les politiques et les poussent à agir.

À lire aussi
Contre la réforme des retraites, les manifestants se sont munis de pancartes pour exprimer leur colère, jeudi 5 décembre à Paris. réforme des retraites
Réforme des retraites : "On n'attend pas tant de choses que ça", explique la CGT

Aux dernières élections européennes, le parti animaliste a recueilli 2,17 % des voix, ce qui représente presque un demi-million d'électeurs. Un score proche du Parti communiste ou de l'UDI. Mais attention, le parti animaliste, ce sont les ultras. Ils ne veulent plus aucune exploitation des animaux, ils sont vegan...

Des propositions d'ici la fin du mois

Emmanuel Macron a fait des cadeaux aux chasseurs mais il ne veut pas oublier les amoureux des bêtes. Pour l'instant, son bilan dans ce domaine est très maigre. Les préfets continuent d'autoriser les élevages géants. 

D'ici la fin du mois, Didier Guillaume, le ministre de l'Agriculture et Élisabeth Borne, la ministre de la transition écologique, vont faire des propositions pour le bien-être animal. Les animaux ne votent pas, mais il y a beaucoup de gens qui le font pour eux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Edito Bien-être
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants