1 min de lecture Débarquement de Normandie

Commémorations du 6 juin 1944 : Marine Le Pen regrette l'absence de la Russie

Moscou avait appelé mercredi à ne pas "exagérer" l'importance du 6 juin 1944 en Normandie, célébré jeudi, et à ne pas "minorer" ainsi le rôle de l'URSS dans la défaite d'Hitler et des nazis.

Marine Le Pen en meeting à Villeblevin, dans l'Yonne, le 21 mai 2019
Marine Le Pen en meeting à Villeblevin, dans l'Yonne, le 21 mai 2019 Crédit : FRANCOIS GUILLOT / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

La Russie grande absente du 75e anniversaire du Débarquement en Normandie ? Jeudi 6 juin, Marine Le Pen a jugé "regrettable" que Moscou "ne soit pas associé" aux commémorations du D-Day, alors même que le pays a "payé un lourd tribut".

"Aujourd'hui, nous honorons la mémoire de ces jeunes soldats morts pour notre liberté il y a 75 ans, ainsi que celle de tous les résistants français. Il est néanmoins regrettable que la Russie, qui a payé un lourd tribut, ne soit pas associée aux commémorations", a tweeté la présidente du Rassemblement national, réputée proche du Kremlin.

Mercredi, la Russie avait appelé à ne pas "exagérer" l'importance du Débarquement allié du 6 juin 1944 en Normandie, fêté jeudi, et à ne pas "minorer" ainsi le rôle de l'URSS dans la défaite d'Hitler.

Poutine absent des commémorations

Les autorités russes et le président Vladimir Poutine, qui ne sera pas présent aux commémorations, dénoncent depuis de nombreuses années l'oubli dans lequel sont tombés selon eux, en Occident, les considérables sacrifices et les 27 millions de morts des Soviétiques pendant la Seconde Guerre mondiale.

À lire aussi
Brigitte Macron est l'invitée exceptionnelle de RTL Soir jeudi 20 juin Brigitte Macron
Brigitte Macron sur RTL : "On a beaucoup ri" avec Melania Trump

Le souvenir de la Grande Guerre Patriotique, le nom donné en Russie au conflit armé entre l'URSS et l'Allemagne nazie, reste la source d'une immense fierté dans le pays et constitue un pilier essentiel du patriotisme prôné par le Kremlin.

Selon l'institut Ifop, en mai 1945 un total de 57% des Français considéraient que l'URSS avait le plus contribué à la défaite de l'Allemagne et 20% citaient les Etats-Unis. Puis le rapport s'est inversé: en 2014, 49% citaient les Etats-Unis en premier, 23% l'URSS.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Débarquement de Normandie Polémique D-day
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants